Les parisiens doivent connaître la pochette surprise culturelle « Wombat Pack«  : une enveloppe disponible gratuitement dans de nombreuses boutiques et qui contient plein d’informations sur les sorties et actualités culturelles de la capitale. Deux bémols pour cette idée fantastique : le Wombat Pack ne concerne que Paris, et est parfois difficile à récupérer car le concept plaît, et les afficionados courent la chercher dans les boutiques dès l’annonce de sa sortie !

Wombat a lancé l’année dernière un nouveau projet, la « Wombat Art Box ». Comme son nom l’indique il s’agit d’une box, à l’image de celles qui sortent dans tous les domaines (beauté, food, vin, jouets, … avec My Little Box en tête !). Son (grand) avantage ? Cette box là ne vous fait pas découvrir des produits, mais des artistes ! Afin d’en savoir un peu plus, nous avons interviewé Laurent, créateur de Wombat et de la Wombat Art Box.

© Lennysmith.com pour Wombat

© Lennysmith.com pour Wombat

La Revue Y : Comment vous est venue l’idée de lancer le Wombat Pack, votre « pochette surprise culturelle » ?

Laurent : J’ai importé ce concept d’Angleterre, où les « flyers bags » existent depuis les années 90. Bien sûr, plutôt que d’imiter nos homologues anglais et remplir un sac plastique de flyers, nous avons souhaité innover et créer un véritable objet de collection : une pochette culturelle et artistique avec des espaces dédiés pour promouvoir les œuvres d’artistes visuels (graphistes, peintres, illustrateurs…).

Y : Quand et pourquoi est né le projet de la Wombat Art Box ?

Laurent : J’ai commencé à réfléchir à la Wombat Art Box un an avant son lancement en octobre 2013. Bien sûr je me suis inspiré des business models des box à succès tels que les My Little Box que je trouve géniales !
Mes motivations furent :
1) Continuer de faire découvrir des artistes,
2) Une volonté de s’affranchir de la publicité,
3) Un désir d’innover dans un marché morose (presse gratuite et presse payante),
4) Se faire plaisir !

Y : Quel est le but principal de la Wombat Art Box, et quelles sont ses cibles ?

Laurent : Le but principal de la Wombat Art Box est de faire voir le monde autrement, de véhiculer des messages positifs et humanistes à travers l’art. Notre audience est composée de toutes les personnes désireuses de découvrir des artistes et désireuses d’apprendre. Chaque publication artistique est accompagnée d’un texte explicatif, une biographie, une histoire. Nous sommes pointus dans notre sélection mais avec une vraie volonté didactique.

Y : Comment sélectionnez-vous les artistes qui sont représentés dans les box ?

Laurent : Je sélectionne personnellement les artistes, au gré de mes rencontres, de mes coup de cœurs. Souvent ces artistes ont une actualité culturelle (expo dans une galerie ou autre) : être dans la box permet de promouvoir cette actualité.

Y : En ce qui concerne les œuvres qui sont insérées dans les box, est-ce que vous les choisissez en collaboration avec les artistes, ou bien est-ce que vous leur laissez cette responsabilité ?

Laurent : C’est une collaboration avec l’artiste. Quand nous ne sommes pas d’accord sur un choix d’œuvre nous argumentons et parvenons à un accord, c’est un véritable échange.
Par exemple, dans la Wombat Art Box de février il y a un tirage photographique de Kim Chapiron. Nous avons passé beaucoup de temps pour choisir au final une seule photo parmi une cinquantaine. Mais ce travail d’édition/sélection est très intéressant. Il est aussi très appréciable de travailler avec des artistes comme Kim, très impliqués, très responsables.

Y : 25 euros par Wombat Art Box semble être un prix relativement dérisoire, compte-tenu du contenu (qualité et quantité). Faites-vous ou avez-vous fait des efforts pour que cette box soit à un prix accessible ? 

Laurent : En effet, merci de votre compréhension ! 25 euros c’est dérisoire par rapport au contenu. Mais par ces temps, il faut prendre en compte le fait que cela représente un investissement mensuel pour certains de nos abonnés. Nous ne voulons pas être réservés exclusivement à des personnes à fort potentiel d’achat. Donc oui, nous faisons des efforts drastiques. Pour l’instant, nos recettes viennent exclusivement de nos abonnés. Nous parlons à des annonceurs/marques, mais si il y a des collaborations ce sera uniquement avec des marques types « mécènes » qui partageront nos valeurs et notre mission.

Y : Avez-vous d’autres projets à venir ?

Laurent : Nous sommes focalisés sur le développement de la Wombat Art Box, afin d’en faire un produit d’édition exceptionnel.
La nouveauté est que la Wombat Art Box est maintenant en vente à l’unité dans des premières boutiques à Paris : Colette, Artazart, OFR, Library of Arts. Nous souhaiterions étendre ce réseau au niveau national et international.

Vous pouvez donc recevoir et découvrir la Wombat Art Box en la commandant à l’unité ou en vous abonnant directement sur le site de Wombatque vous habitiez à Paris, en Province, ou à l’étranger. Oui, n’importe où à l’étranger. Autre bonne idée ? En offrir une à l’un de vos proches, pour son anniversaire, son mariage, la réussite à ses exams, ou autre. Toutes les occasions sont bonnes pour avoir une Art Box !

Je vous conseille aussi de suivre toutes les actualités de Wombat et de la Wombat Art Box sur Facebook : ils donnent souvent des idées de sorties culturelles et des informations sur le contenu des box à venir !

© Lennysmith.com pour Wombat

© Lennysmith.com pour Wombat

© Lennysmith.com pour Wombat

© Lennysmith.com pour Wombat

© Lennysmith.com pour Wombat

© Lennysmith.com pour Wombat

 

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !