Mardi 20 mai 2014 :

Grand jour aujourd’hui pour moi,  j’ai foulé le fameux tapis rouge et gravi les 24  marches les plus célèbres de la planète cinéma pour voir un film en compétition officielle Still the Water ( Futatsume no mado en version originale) réalisé par la japonaise Naomi Kawase. Le film fut ovationné par le public du Grand théâtre Lumière de Cannes, à raison, car le film est d’une extrême justesse et d’une grande beauté. Still the Water raconte l’histoire de deux jeunes adolescents vivant sur l’ile japonaise d’Amami où la nature est omniprésente et les rites très importants. Un soir d’été Kalio découvre le corps d’un homme flottant dans l’eau, cette découverte ne va pas laisser Kalio indifférent bien au contraire, sa jeune amie Kyoko va essayer de comprendre qui était cet homme, la jeune femme va être aussi confrontée à un drame des plus intimes. Kawase a l’art d’émouvoir avec beaucoup de délicatesse, on ressort énormément secoué par ce film où des adolescents sont confrontés aux choses les plus dures (séparation, mort) mais finissent par comprendre qu’il faut savourer les choses les plus belles que la vie  a à nous offrir. Face à la nature et à l’inéluctable , rien ne sert de lutter, il faut accepter le passage du temps et les séparations. Mais Kawase semble nous dire surtout  qu’il faut vivre cette vie sans peur, donner amour et tendresse à ceux que l’on aime, toujours s’émerveiller des vagues immenses, de la nature  si mystérieuse et si complexe. Si les âmes survivent, elles doivent se loger quelque part dans ces paysages mystérieux qu’il faut révérer encore et toujours. Les deux jeunes acteurs sont impressionnants en particulier l’interprète du jeune Kalio qui passe du mutisme à l’explosion des sentiments. On a envie à la fin du film de faire comme les deux jeunes héros, de nous jeter à l’eau, ils sont si beaux, on les laisse dans un moment de grande tendresse et d’une immense intensité. Espérons que Jane Campion et son jury n’oublieront pas Naomi Kawase au soir du palmarès , elle le mérite amplement.

A suivre ….

Naomi Kawase  et son équipe ovationné par le Grand Théâtre  Lumière

Naomi Kawase et son équipe ovationnées par le Grand Théâtre Lumière

 

 

 

 

Matthias Hardoy

Matthias Hardoy

Parle beaucoup de cinéma et un peu d'autres choses (radio, théâtre...) Franco- espagnol de nationalité, finnois de cœur et parisien depuis peu...
Matthias Hardoy

Written by Matthias Hardoy

Parle beaucoup de cinéma et un peu d'autres choses (radio, théâtre...) Franco- espagnol de nationalité, finnois de cœur et parisien depuis peu...