Les yeux et les oreilles grands ouverts, on vous donne la liste des films à voir chaque semaine… avant même que nous les ayons vus ! Cette sélection purement subjective se base rigoureusement sur nos perceptions des affiches, bandes annonces, critiques lues dans la presse, sur internet et toutes autres informations sur lesquelles nous sommes tombés, de façon plus ou moins inopinée.

À voir parmi les sorties cinéma du mercredi 30 juillet 2014 :

Mister Babadook 

Film d’horreur australien réalisé par Jennifer Kent, avec Essie Davis, Noah Wiseman et Daniel Henshall (1h34). 

Particularités ? Mister Babadook a été financé grâce au crowdfunding, et a remporté 4 prix au festival du film fantastique de Gérardmer. Au niveau esthétique, le film est inspiré des premiers films d’horreur muets, de l’expressionnisme allemand et des comptes de Grimm.

Le synopsis : « Depuis la mort brutale de son mari, Amelia lutte pour ramener à la raison son fils de 6 ans, Samuel, devenu complètement incontrôlable et qu’elle n’arrive pas à aimer. Quand un livre de contes intitulé ‘Mister Babadook’ se retrouve mystérieusement dans leur maison, Samuel est convaincu que le ‘Babadook’ est la créature qui hante ses cauchemars. Ses visions prennent alors une tournure démesurée, il devient de plus en plus imprévisible et violent. Amelia commence peu à peu à sentir une présence malveillante autour d’elle et réalise que les avertissements de Samuel ne sont peut-être pas que des hallucinations… »

 

New York Melody

Romance / drame américain réalisé par John Carney, avec Keira Knightley, Mark Ruffalo et James Corden (1h44).

Particularités ? Pour ce film, c’est la première fois que Keira Knightley chante… et qu’Adam Levine (chanteur des Maroon 5) joue ! C’est le réalisateur John Carney qui s’est adonné, au dernier moment, à l’écriture de la grande majorité des chansons.

Le synopsis : « Gretta et son petit ami viennent de débarquer à NYC. La ville est d’autant plus magique pour les deux anglais qu’on leur propose de venir y vivre pleinement leur passion : la musique. Le rêve va se briser et l’idylle voler en éclat quand, aveuglé par la gloire naissante, il va la plaquer pour une carrière solo et… une attachée de presse. 
Ses valises prêtes et son billet de retour pour Londres en poche, elle décide de passer une dernière nuit à New York avec son meilleur pote. Ce dernier l’emmène dans un pub, la pousse sur scène et la force à chanter. Dans la salle un producteur s’adonne à sa plus dangereuse passion : l’alcool. Revenu de tout, du succès et de sa gloire passée, amer, rancunier, il a perdu le fil de sa vie,… Et soudain il entend cette voix, découvre cette grâce, ce talent brut et authentique… Une rencontre enchantée qui pourrait finir en chansons…»

 

Kumbh Mela, Sur Les Rives Du Fleuve Sacré

Documentaire franco-indien réalisé par Pan Nalin, avec Bhole Baba, Hatha Yogi Baba et Pant Shirt Baba (1h55). 

Particularités ? Certaines scènes ont été tournées non stop pendant… 72h ! Le réalisateur s’est inspiré de l’esthétique de la macrophotographie, pour filmer les près de 100 millions de personnes présentes au pèlerinage.

Le synopsis : « Le Kumbh Mela est le plus grand pèlerinage du monde, qui réunit en Inde tous les 12 ans, plus de 100 millions d’hindous venus se baigner dans les eaux sacrées du Gange, au confluent de 3 rivières. Pan Nalin y a posé sa caméra et relate différents destins, profondément émouvants, tous liés par la même foi : un jeune vagabond, un Sadhu, une mère désespérée à la recherche de son petit garçon disparu, un Yogi qui
élève seul un bébé abandonné, ou encore un ascète fumant du cannabis. Des hommes et des femmes hors du commun, par leur personnalité et leur spiritualité, tous confrontés à un dilemme inextricable : vivre dans ce monde ou s’exiler »

 

Cette semaine, ne tombez pas dans le piège, n’allez pas voir :

La Planète des Singes : l’Affrontement

Parce que c’est mieux de voir des documentaires animaliers sur la vie de nos cousins plutôt que les voir s’affronter avec nous. D’ailleurs, vous saviez que les chimpanzés sélectionnent seuls dans la forêt des plantes qui les guérissent ? Et puis l’amour est plus fort que la violence, on le sait tous.

planete-des-singes-la revuey

 

Et si vous l’avez loupé la semaine dernière :

Boy Hood

Drame américain, réalisé par Richard Linklater, avec Ellar ColtranePatricia Arquette et Ethan Hawke (2h45).

Particularités ? Le film a été tournée en 12 ans (de l’été 2012 à la mi-2013), avec les mêmes comédiens mais aussi la même équipe technique. Le film devais s’appeler « 12 years », mais le réalisateur a changé son titre pour ne pas qu’il y ait d’amalgame avec « 12 Years a Slave ». Get Lucky devait faire partie de la bande-son du film… mais les Daft Punk n’ont pas donné leur autorisation !

Le synopsis : « Chaque année, durant 12 ans, le réalisateur Richard Linklater a réuni les mêmes comédiens pour un film unique sur la famille et le temps qui passe. On y suit le jeune Mason de l’âge de six ans jusqu’ à sa majorité, vivant avec sa sœur et sa mère, séparée de son père. Les déménagements, les amis, les rentrées des classes, les premiers émois, les petits riens et les grandes décisions qui rythment sa jeunesse et le préparent à devenir adulte… »

Bonnes séances, et à la semaine prochaine !

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !