Les yeux et les oreilles grands ouverts, on vous donne la liste des films à voir chaque semaine… avant même que nous les ayons vus ! Cette sélection purement subjective se base rigoureusement sur nos perceptions des affiches, bandes annonces, critiques lues dans la presse, sur internet et toutes autres informations sur lesquelles nous sommes tombés, de façon plus ou moins inopinée.

À voir parmi les sorties cinéma du mercredi 3 septembre 2014 :

Hippocrate

Comédie dramatique française, réalisée par Thomas Lilti, avec Vincent Lacoste, Reda Kateb et Jacques Gamblin (1h42).

Particularités ? Thomas Lilti, le réalisateur, est médecin et fils de médecin, et a tourné le film dans l’hôpital où il travaillait : bref, il connaît son sujet ! De vrais infirmières jouent dans le film, parmi les acteurs.

Le synopsis : « Benjamin va devenir un grand médecin, il en est certain. Mais pour son premier stage d’interne dans le service de son père, rien ne se passe comme prévu. La pratique se révèle plus rude que la théorie. La responsabilité est écrasante, son père est aux abonnés absents et son co-interne, Abdel, est un médecin étranger plus expérimenté que lui. Benjamin va se confronter brutalement à ses limites, à ses peurs, celles de ses patients, des familles, des médecins, et du personnel. Son initiation commence. »

 

Métamorphoses

Comédie dramatique française, réalisée par Christophe Honoré, avec Amira Akili, Sébastien Hirel et Mélodie Richard (1h42).

Particularités ? Ce film donne vie aux œuvres du poète latin Ovide, les 12 000 vers des Métamorphoses, à travers une mise en scène (très) contemporaine. Les acteurs sont pour la plupart des néophytes, non-professionnels. Le film met en évidence tout l’héritage gréco-romain de notre société contemporaine.

Le synopsis : « Devant son lycée, une fille se fait aborder par un garçon très beau mais étrange. Elle se laisse séduire par ses histoires. Des histoires sensuelles et merveilleuses où les dieux tombent amoureux de jeunes mortels. Le garçon propose à la fille de le suivre. »

 

Boys Like Us

Comédie franco-autrichienne réalisée par Patric Chiha, avec Florian Carove, Raphaël Bouvet et Jonathan Capdevielle (1h30).

Particularités ? Ce film est avant tout une histoire d’amitié, devant la caméra mais aussi derrière : Patric, Raphaël et Jonathan sont des amis de longue date ! Le titre du film, et sa bande originale est une chanson du groupe Haussmann.

Le synopsis : « Trois amis gays, trentenaires névrosés, parisiens agités, perdus dans les montagnes autrichiennes. Entre sommets vertigineux et gouffres abyssaux, il est peut-être temps de faire le point sur leurs vies, leurs amours et leur amitié… »

 

Irina, La Mallette Rouge

Drame de guerre français, réalisé par Bernard Mazauric, avec Aman Bain, Anna Cottis et Alex Honounou (1h30).

Particularités ? Ce film a été présenté en 2013 au Festival de Cannes en sélection Cannes Écrans Juniors. Le tournage a été très difficile pour toute l’équipe, à cause d’un délai court, du budget serré et de la météo capricieuse.

Le synopsis : « 1995, la guerre de Bosnie se termine. Mais les violences entre ethnies ne disparaissent pas. Pourchassé par quelques miliciens, Irina  9 ans et son père s’enfuient. Son père touché par le tir d’un sniper laisse Irina seule et livrée à elle-même. Elle trouve refuge dans une ferme isolée d’une famille bosniaque et  se lie d’amitié avec le jeune Malik. Mais les préjugés et les rancœurs viendront bientôt perturber la vie de cette famille sans histoire et menacer l’amitié naissante entre les deux enfants. »

 

Maintenant ou Jamais

Drame français, réalisé par Serge Frydman avec Leïla Bekhti, Nicolas Duvauchelle et Arthur Dupont (1h35).

Particularités ? Serge Frydman, sous les conseils de sa femme, a choisi Leïla Bekhti pour incarner le rôle principal alors qu’il n’avait vu aucun de ses films. Son personnage, Juliette, est inspiré d’une phrase de Balzac : « Un héros de roman, c’est n’importe qui dans la rue, qui va jusqu’au bout de lui-même ».

Le synopsis : « Quand on est une mère de famille, en principe, on ne braque pas les banques. Mais par les temps qui courent, ça peut être une solution pour assurer l’avenir de son foyer, et ne pas renoncer à ses rêves. Même si jouer les voleuses peut vite devenir dangereux, et les mauvaises rencontres se transformer en histoire d’amour… »

 

Ne tombez pas dans le piège, n’allez pas voir :

Obvious Child

Pourquoi ? Parce que j’en ai marre de ces comédies romantiques américaines qui semblent toutes être les mêmes, et dont on connaît déjà la fin… sans même avoir vu la bande-annonce.

ObviousCuld-larevuey

Et si vous l’avez loupé la semaine dernière :

The Salvation

Western anglo-dano-sud-africain réalisé par Kristian Levring, avec Mads Mikkelsen, Eva Green et Dean Morgan (1h32).

Particularités ? Le film a entièrement été tourné en Afrique du Sud, et l’un des personnages est incarné par Éric Cantona. Il a été présenté cette année au Festival de Cannes dans la catégorie hors-compétition.

Le synopsis : « 1870, Amérique. Lorsque John tue le meurtrier de sa famille, il déclenche la fureur du chef de gang, Delarue. Trahi par sa communauté, lâche et corrompue, le paisible pionnier doit alors traquer seul les hors-la-loi. » 

Bonne séances et à la semaine prochaine !

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !