Les yeux et les oreilles grands ouverts, on vous donne la liste des films à voir chaque semaine… avant même que nous les ayons vus ! Cette sélection purement subjective se base rigoureusement sur nos perceptions des affiches, bandes annonces, critiques lues dans la presse, sur internet et toutes autres informations sur lesquelles nous sommes tombés, de façon plus ou moins inopinée.

À voir parmi les sorties cinéma du mercredi 19 novembre 2014 :

Eden

Comédie dramatique française réalisée par Mia Hansen-Løve, avec Félix de Givry, Pauline Etienne et Hugo Conzelmann (2h11).

Particularités ? La réalisatrice raconte en fait dans ce film l’histoire de son grand frère, Sven Hansen-Løve. La BO correspond (évidemment) parfaitement au sujet : French Touch des années 90, y compris du Daft Punk. Pour ce film, le duo casqué a d’ailleurs cédé les droits de plusieurs de ses tubes pour une somme symbolique. Certains décors sont les lieux d’origine, comme le Queen ou la Coupole à Paris. Le titre du film fait référence à eDEN un magazine distribué lors des soirées de House Garage des années 90.

Le synopsis : « Au début des années 90, la musique électronique française est en pleine effervescence. Paul, un DJ, fait ses premiers pas dans le milieu de la nuit parisienne et créé avec son meilleur ami le duo «Cheers».
Ils trouveront leur public et joueront dans les plus grands clubs de la capitale. C’est le début pour eux d’une ascension euphorique, vertigineuse, dangereuse et éphémère.
C’est aussi le parcours sentimental d’un jeune homme qui accumule les histoires d’amour et qui n’arrive pas à construire.
Eden tente de faire revivre l’euphorie des années 90 et l’histoire de la French Touch : cette génération d’artistes français qui continue de briller dans le monde entier. »

 

Les opportunistes

Drame franco-italien réalisé par Paolo Virzi, avec Valeria Bruni Tedeschi, Fabrizio Bentivoglio et Valeria Golino (1h49).

Particularités ? Ce film a gagné plusieurs récompenses dans de nombreux festivals de cinéma (Tribeca, Ciak d’oro, David di Donatello, Globe d’or, Rubans d’argent, etc.). La construction du film est en plusieurs chapitres, chacun racontant la même histoire, mais vue par un personnage différent.

Le synopsis : « Près du Lac de Côme en Italie. Les familles de la richissime Carla Bernaschi et de Dino Ossola, agent immobilier au bord de la faillite, sont liées par une même obsession : l’argent. Un accident la veille de Noël va brutalement changer leurs destins. »

 

In The Family

Drame américain réalisé par Patrick Wang, avec Sebastian Banes, Patrick Wang et Trevos St. John (2h49).

Particularités ? Patrick Wang est le réalisateur mais aussi le producteur, le scénariste et l’un des acteurs principaux du film. Bien que ce soit le sujet principal du film, aucun des mots « gay », « homosexuel » ou « mariage » n’est prononcé. Pour ce film, Sébastien Banes, qui incarne Chip Hines, a reçu le prix du meilleur espoir âgé de 10 ans ou moins dans un second rôle.

Le synopsis : « A Martin, dans le Tennessee, Chip Hines, un jeune garçon précoce de 6 ans, ne connaît que la vie avec ses deux papas, Cody et Joey. Et c’est une belle vie. Quand Cody meurt brutalement dans un accident, c’est avec force que Chip et son père adoptif réagissent afin de surmonter cette perte et continuer la vie qu’ils avaient commencée à construire à trois. Mais la sœur de Cody révèle à Joey qu’un vieux testament établi à la naissance de Chip, peu avant qu’il ne fasse partie de la famille, la désigne comme tutrice de l’enfant. Les années d’intégration de Joey dans la famille s’effritent peu à peu alors que Chip lui est enlevé. A l’incompréhension succède la colère et l’impossibilité pour Joey de trouver une solution. La loi n’est pas de son côté, mais ses amis si. Fort de leur soutien et des souvenirs avec Cody, il cherchera un chemin vers la paix avec cette famille qu’il considérait comme la sienne avant le drame, et essayera ainsi de se rapprocher de son fils. »

 

Ne tombez pas dans le piège, n’allez pas voir :

Hunger Games – La Révolte – Partie 1 : Tout simplement parce que vous n’avez très certainement pas vu les 2 premiers épisodes de la « trilogie ». Trilogie qui est composée de 4 films en fait. Un vrai bordel quoi. Au mieux, on lira la trilogie imprimée.

Hunger_Games-larevuey

 

Et si vous l’avez loupé la semaine dernière :

Quand vient la nuit

Thriller américain réalisé par Michael R. Roskam, avec Tom Hardy, Noomi Rapace et James Gandolfini (1h47).

Particularités ? Encore et encore et encore un film inspiré d’un roman, Sauve qui peut, écrit par Dennis Lehane. Les livres de cet homme ont inspirés de nombreux films : Mystic RiverGone Baby GoneShutter Island, etc. Le film a été entièrement tourné à New-York, et plus précisément à Brooklyn. C’est le dernier long métrage de l’acteur James Gandolfini, malheureusement décédé en juin dernier à l’âge de 51 ans. 

Le synopsis : « Bob Saginowski, barman solitaire, suit d’un regard désabusé le système de blanchiment d’argent basé sur des bars-dépôts – appelés « Drop bars » – qui sévit dans les bas-fonds de Brooklyn. Avec son cousin et employeur Marv, Bob se retrouve au centre d’un braquage qui tourne mal. Il est bientôt mêlé à une enquête qui va réveiller des drames enfouis du passé… »

 Bonne séances et à la semaine prochaine !

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !