Les yeux et les oreilles grands ouverts, on vous donne la liste des films à voir chaque semaine… avant même que nous les ayons vus ! Cette sélection purement subjective se base rigoureusement sur nos perceptions des affiches, bandes annonces, critiques lues dans la presse, sur internet et toutes autres informations sur lesquelles nous sommes tombés, de façon plus ou moins inopinée.

À voir parmi les sorties cinéma du mercredi 3 décembre 2014 :

God help the girl

Comédie-musicale dramatique réalisée par Stuart Murdoch, avec Emily Browning, Hannah Murray et Olly Alexander (1h51).

Particularités ? Hannah Murray y incarne un personnage nommé Cassie… comme dans Skins, où l’actrice avait également l’un des rôles principaux des saisons 1 et 2. God Help The Gril est à l’origine un projet musical du réalisateur, qui l’a donc transformé en film. Ce film est un peu biographique pour Stuart Murdoch : tout comme Eve dans le film, il a été en hôpital psychiatrique quand il était jeune, et y a écrit ses premières chansons. De plus le film a été tourné dans sa ville natale : Glasgow en Écosse.

Le synopsis : « La jeune Eve écrit des chansons en rêvant de les entendre un jour à la radio.
À l’issue d’un concert, elle rencontre James, musicien timide et romantique qui donne des cours de guitare à Cassie, une fille des quartiers chics.
Dans un Glasgow pop et étudiant, ils entreprennent bientôt de monter leur propre groupe.
Un film musical de Stuart Murdoch, leader du groupe Belle & Sebastian. »

White God

Drame germano-suédo-hongrois réalisé par Kornel Mundruczo, avec Zsofia Psotta, Sandor Zsoter et Lili Harvath (1h59).

Particularités ? Le scénario a été bouclé en 3 semaines. Dans le film, le chien est à la fois doux et agressif… il est donc interprété par 2 chiens différents (mais incroyablement identiques) en fonction de l’état d’esprit dans lequel il doit être. L’un des deux (lequel ?) a d’ailleurs reçu la Palm Dog suite au festival de Cannes. Vous l’aurez compris, ce prix, remis depuis 2001 récompense le meilleur acteur canin des films qui font partie de la sélection officielle. Le film a également reçu le Prix Un Certain Regard au Festival de Cannes 2014 officiel !

Le synopsis : « Pour favoriser les chiens de race, le gouvernement inflige à la population une lourde taxe sur les bâtards. Leurs propriétaires s’en débarrassent, les refuges sont surpeuplés. Lili, 13 ans, adore son chien Hagen, mais son père l’abandonne dans la rue. Tandis que Lili le cherche dans toute la ville, Hagen, livré à lui-même, découvre la cruauté des hommes. Il rejoint une bande de chiens errants prêts à fomenter une révolte contre les hommes. Leur vengeance sera sans pitié. Lili est la seule à pouvoir arrêter cette  guerre. »

Mr. Turner

Drame et biopic britannique réalisé par Mike Leigh, avec Timothy Spall, Paul Jesson et Dorothy Atkinson (2h30).

Particularités ? Surnommé le « peintre de la lumière », Turner est l’un des plus célèbres peintres britanniques, précurseur des impressionnistes. C’est la cinquième collaboration entre l’acteur principal, Timothy Spall et le réalisateur Mike Leigh. Il s’agit du 5ème film du réalisateur présenté à Cannes.

Le synopsis : « Les dernières années de l’existence du peintre britannique, J.M.W Turner (1775-1851). Artiste reconnu, membre apprécié quoique dissipé de la Royal Academy of Arts, il vit entouré de son père qui est aussi son assistant, et de sa dévouée gouvernante. Il fréquente l’aristocratie, visite les bordels et nourrit son inspiration par ses nombreux voyages. La renommée dont il jouit ne lui épargne pas toutefois les éventuelles railleries du public ou les sarcasmes de l’establishment. A la mort de son père, profondément affecté, Turner s’isole. Sa vie change cependant quand il rencontre Mrs Booth, propriétaire d’une pension de famille en bord de mer. »

 

La French

Drame français réalisé par Cédric Jimenez, avec Jean Dujardin, Gilles Lellouche et Céline Sallette (2h15).

Particularités ? On le sait surement tous : ce film est basé sur l’histoire vraie du juge Michel et de Gaëtan Zampa, grand bandit et trafiquant marseillais. Les deux hommes sont incarnés par deux amis : Jean Dujardin et Gilles Lellouche… qui au final ne se rencontrent pas souvent dans le film ! Le titre est le raccourci de « French Connection », nom donné aux acteurs français du trafic international d’héroïne. Pour la première fois au cinéma cette histoire est racontée du point de vue de Pierre Michel. Avec 21 milliards d’euros, c’est le plus gros budget du cinéma français en 2014 !

Le synopsis : « Marseille. 1975. Pierre Michel, jeune magistrat venu de Metz avec femme et enfants, est nommé juge du grand banditisme. Il décide de s’attaquer à la French Connection, organisation mafieuse qui exporte l’héroïne dans le monde entier. N’écoutant aucune mise en garde, le juge Michel part seul en croisade contre Gaëtan Zampa, figure emblématique du milieu et parrain intouchable. Mais il va rapidement comprendre que, pour obtenir des résultats, il doit changer ses méthodes. »

 

Paddington

Comédie franco-britannique réalisée par Paul King, avec Ben Whishaw, Hugh Bonneville et Sally Hawkins (1h35).

Particularités ? Paddington est le célèbre petit ours né en 1958 dans les célèbres albums du britannique Michael Bond. Au total il y a eu presque 30 albums traduits en 40 langues et près de 35 millions de livre vendus. La voix du petit ours Paddington est interprêtée par le désormais célèbre Guillaume Galienne : un très bon argument pour voir le film en VF ! Paddington a été élu en 2012 « Personnage animé préféré des Britanniques de tous les temps ». Le producteur est david Heyman, qui a produit notamment les 8 Harry Potter et Gravity.

Le synopsis : « Paddington raconte l’histoire d’un jeune ours péruvien fraîchement débarqué à Londres, à la recherche d’un foyer et d’une vie meilleure. Il réalise vite que la ville de ses rêves n’est pas aussi accueillante qu’il croyait. Par chance, il rencontre la famille Brown et en devient peu à peu un membre à part entière. »

Ne tombez pas dans le piège, n’allez pas voir :

Repas de famille : déjà que les repas de famille dans la vraie vie ça peut être franchement l’angoisse, alors en version comédie française : non merci.. et bon appétit !

 

Et si vous l’avez loupé la semaine dernière :

Night Call

Thriller américain réalisé par Dan Gilroy, avec Jake Gyllenhaal, Rene Russo et Riz Ahmed (1h57). 

Particularités ? Scénariste de profession, c’est la première fois que Dan Gilroy passe derrière la caméra en tant que réalisateur. Le tournage a eu lieu à Los Angeles, le plus souvent entre minuit et 6h du matin. Le film s’appelle « Night Call » en référence au sujet traité, certes, mais aussi à la célèbre bande son du film Drive, qui a été produit par les mêmes personnes.

Le synopsis : « Branché sur les fréquences radios de la police, Lou parcourt Los Angeles la nuit à la recherche d’images choc qu’il vend à prix d’or aux chaînes de TV locales. La course au spectaculaire n’aura aucune limite… »

 Bonne séances et à la semaine prochaine !

 
Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !