Les yeux et les oreilles grands ouverts, on vous donne la liste des films à voir chaque semaine… avant même que nous les ayons vus ! Cette sélection purement subjective se base rigoureusement sur nos perceptions des affiches, bandes annonces, critiques lues dans la presse, sur internet et toutes autres informations sur lesquelles nous sommes tombés, de façon plus ou moins inopinée.

À voir parmi les sorties cinéma du mercredi 21 janvier 2015 :

Foxcatcher

Drame-biopic américain, réalisé par Bennett Miller, avec Channing Tatum, Steve Carell et Mark Ruffalo (2h14).

Particularités ? Avec ce film, Steve Carell, habitué à jouer dans des comédies (40 ans toujours puceau, Bruce tout-puissant, etc.) change totalement de registre. Pour chaque jour de tournage, il a du se faire maquiller pendant 2 heures. Comme tous les autres films de ce réalisateur, Foxcatcher parle d’une histoire vraie ! Le film a reçu le prix de la mise en scène lors du festival de Cannes 2014. 

Le synopsis : « Inspiré d’une histoire vraie, Foxcatcher raconte l’histoire tragique et fascinante de la relation improbable entre un milliardaire excentrique et deux champions de lutte. Lorsque le médaillé d’or olympique Mark Schultz est invité par le riche héritier John du Pont à emménager dans sa magnifique propriété familiale pour aider à mettre en place un camp d’entraînement haut de gamme, dans l’optique des JO de Séoul de 1988, Schultz saute sur l’occasion : il espère pouvoir concentrer toute son attention sur son entraînement et ne plus souffrir d’être constamment éclipsé par son frère, Dave. Obnubilé par d’obscurs besoins, du Pont entend bien profiter de son soutien à Schultz et de son opportunité de « coacher » des lutteurs de réputation mondiale pour obtenir – enfin – le respect de ses pairs et, surtout, de sa mère qui le juge très durement. Flatté d’être l’objet de tant d’attentions de la part de du Pont, et ébloui par l’opulence de son monde, Mark voit chez son bienfaiteur un père de substitution, dont il recherche constamment l’approbation. S’il se montre d’abord encourageant, du Pont, profondément cyclothymique, change d’attitude et pousse Mark à adopter des habitudes malsaines qui risquent de nuire à son entraînement. Le comportement excentrique du milliardaire et son goût pour la manipulation ne tardent pas à entamer la confiance en soi du sportif, déjà fragile. Entretemps, du Pont s’intéresse de plus en plus à Dave, qui dégage une assurance dont manquent lui et Mark, et il est bien conscient qu’il s’agit d’une qualité que même sa fortune ne saurait acheter. Entre la paranoïa croissante de du Pont et son éloignement des deux frères, les trois hommes semblent se précipiter vers une fin tragique que personne n’aurait pu prévoir… »

 

Une merveilleuse histoire du temps

Biopic dramatique britannique réalisé par James Marsh, avec Eddie Redmayne, Felicity Jones et Tom Prior (2h03).

Particularités ? Stephen Hawking est une scientifique connu du grand public notamment pour ses découvertes sur les trous noirs et son best-seller où il explique les plus grands phénomènes scientifiques aux non-avertis : Une brève histoire du temps. À cause d’une dystrophie musculaire Stephen Hawking est aujourd’hui entièrement paralysé, et s’exprime grâce à un logiciel de reconnaissance faciale, dont la voix robotisée est très connue, notamment car on l’entend dans certains tubes de Pink Floyd. Il a également prêté sa voix pour ce film ! Un français très connu joue un médecin suisse dans le film : Frank Leboeuf, oui oui, l’ancien footballer !

Le synopsis : « 1963, en Angleterre, Stephen, brillant étudiant en Cosmologie à l’Université de Cambridge, entend bien donner une réponse simple et efficace au mystère de la création de l’univers. De nouveaux horizons s’ouvrent quand il tombe amoureux d’une étudiante en art, Jane Wilde. Mais le jeune homme, alors dans la fleur de l’âge, se heurte à un diagnostic implacable : une dystrophie neuromusculaire plus connue sous le nom de maladie de Charcot va s’attaquer à ses membres, sa motricité, et son élocution, et finira par le tuer en l’espace de deux ans.
Grâce à l’amour indéfectible, le courage et la résolution de Jane, qu’il épouse contre toute attente, ils entament tous les deux un nouveau combat afin de repousser l’inéluctable. Jane l’encourage à terminer son doctorat, et alors qu’ils commencent une vie de famille, Stephen, doctorat en poche va s’attaquer aux recherches sur ce qu’il a de plus précieux : le temps.
Alors que son corps se dégrade, son cerveau fait reculer les frontières les plus éloignées de la physique. Ensemble, ils vont révolutionner le monde de la médecine et de la science, pour aller au-delà de ce qu’ils auraient pu imaginer : le vingt et unième siècle. »

Someone you love

Drame danois réalisé par Pernille Fischer Christensen, avec Mikael Persbrandt, Trine Dyrholm et Eve Best (1h35).

Particularités ? Mikael Persbrandt ne savait pas chanter au début du tournage ! Heureusement, il s’est avéré bon interprète ! Pour que le son soit authentique, les musiciens qui ont composé la bande originale du film sont scandinaves.

Le synopsis : « Après des années à Los Angeles, Thomas Jacob, célèbre chanteur au parcours chaotique, revient enregistrer son nouvel album au Danemark. Sa fille Julie, qu’il n’a pas vue depuis des années, en profite pour réapparaitre dans sa vie et lui présenter son petit-fils Noah. Thomas s’est détourné de sa famille et c’est bien malgré lui qu’il doit s’occuper du jeune garçon. Sa relation avec son petit-fils évolue et il est bientôt confronté à un choix qui pourrait bouleverser sa vie. »

Ne tombez pas dans le piège, n’allez pas voir :

Taken 3 : Jouez plutôt à Tekken 3, c’est plus drôle ! 

Et si vous l’avez loupé la semaine dernière :

Wild

Biopic dramatique américain réalisé par Jean-Marc Vallée, avec Reese Witherspoon, Gaby Hoffmann et Laura Dern (1h56).

Particularités ? L’acteur Michel Huisman (qui joue Jonathan) est un habitué des rôles dans des séries comme Treme ou encore Game of Thrones. C’est l’adaptation du livre autobiographique Wild de Cheryl Strayed. Le metteur en scène est celui de Dallas Buyers Club.

Le synopsis : « Après plusieurs années d’errance, d’addiction et l’échec de son couple, Cheryl Strayed prend une décision radicale : elle tourne le dos à son passé et, sans aucune expérience, se lance dans un périple en solitaire de 1700 kilomètres, à pied, avec pour seule compagnie le souvenir de sa mère disparue… Cheryl va affronter ses plus grandes peurs, approcher ses limites, frôler la folie et découvrir sa force.Une femme qui essaye de se reconstruire décide de faire une longue randonnée sur la côte ouest des Etats-Unis. »

 

 Bonne(s) séance(s) et à la semaine prochaine !

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !