Les yeux et les oreilles grands ouverts, on vous donne la liste des films à voir chaque semaine… avant même que nous les ayons vus ! Cette sélection purement subjective se base rigoureusement sur nos perceptions des affiches, bandes annonces, critiques lues dans la presse, sur internet et toutes autres informations sur lesquelles nous sommes tombés, de façon plus ou moins inopinée.

À voir parmi les sorties cinéma du mercredi 25 février 2015 :

Birdman

Comédie dramatique américaine réalisée par Alejandro Gonzalez Iñarritu, avec Michael Keaton, Zach Galifianakis et Edward Norton (1h59).

Particularités ? Le réalisateur a choisi Michael Keaton dans le rôle principal car il a eu un parcours similaire à celui du personnage principal, qu’il incarne donc. Le film aborde le sujet du succès… souvent éphémère. Il s’agit vraiment d’un film atypique, et le cinéaste s’est mis en danger en le réalisant. La mise en scène est proche, parfois, de celle du théâtre. C’est rare : le film a été tourné de manière chronologique (en 30 jours à New York) ! Et… il vient d’être récompensé aux Oscars en tant que Meilleur Film, Meilleur Réalisateur et Meilleur scénario !

Le synopsis : « À l’époque où il incarnait un célèbre super-héros, Riggan Thomson était mondialement connu. Mais de cette célébrité il ne reste plus grand-chose, et il tente aujourd’hui de monter une pièce de théâtre à Broadway dans l’espoir de renouer avec sa gloire perdue. Durant les quelques jours qui précèdent la première, il va devoir tout affronter : sa famille et ses proches, son passé, ses rêves et son ego… S’il s’en sort, le rideau a une chance de s’ouvrir… »

 

Le Dernier Loup

Film d’aventure franco-chinois réalisé par Jean-Jacques Annaud, avec Feng Shaofeng, Shawn Dou et Ankhnyam Ragchaa (1h55).

Particularités ? Pour ses films sur les relations entre les animaux et les hommes (c’est son troisième), Jean-Jacques Annaud choisit systématiquement une race réputée pour être dangereuse : ours, tigres, et maintenant loups ! Le film est inspiré d’un bestseller chinois : Le Totem du Loup de Jiang Rong, publié en 2004, qui n’a miraculeusement pas été censuré en Chine bien qu’il critique ouvertement la politique environnementale chinoise. Il y a eu beaucoup d’animaux pour le tournage : 200 chevaux, 100 moutons, 25 loups… Impressionnant pour le plateau et l’équipe ! Des drones ont été utilisés pour le tournage.

Le synopsis : « 1969. Chen Zhen, un jeune étudiant originaire de Pékin, est envoyé en Mongolie-Intérieure afin d’éduquer une tribu de bergers nomades. Mais c’est véritablement Chen qui a beaucoup à apprendre – sur la vie dans cette contrée infinie, hostile et vertigineuse, sur la notion de communauté, de liberté et de responsabilité, et sur la créature la plus crainte et vénérée des steppes – le loup. Séduit par le lien complexe et quasi mystique entre ces créatures sacrées et les bergers, il capture un louveteau afin de l’apprivoiser. Mais la relation naissante entre l’homme et l’animal – ainsi que le mode de vie traditionnel de la tribu, et l’avenir de la terre elle-même – est menacée lorsqu’un représentant régional de l’autorité centrale décide par tous les moyens d’éliminer les loups de cette région. »

Les films primés aux Oscars ou César, qui sont toujours en salles et qu’on a A-DO-RÉS : 

Les Combattants

Comédie romantique française réalisée par Thomas Cailley, avec Adèle Haenel, Kévin Azaïs et Antoine Laurent (1h38).

Particularités ? C’est le premier long métrage du réalisateur, qu’il a tourné dans sa région d’origine : l’Aquitaine. En compétition à la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes en 2014, c’est au César 2015 que ce film a été consacré : meilleure actrice pour Adèle Haenel, meilleur espoir masculin pour Kévin Azaïs, et meilleur premier film.

Le synopsis : « Entre ses potes et l’entreprise familiale, l’été d’Arnaud s’annonce tranquille… Tranquille jusqu’à sa rencontre avec Madeleine, aussi belle que cassante, bloc de muscles tendus et de prophéties catastrophiques. Il ne s’attend à rien ; elle se prépare au pire. Jusqu’où la suivre alors qu’elle ne lui a rien demandé ?
C’est une histoire d’amour. Ou une histoire de survie. Ou les deux. »

 

Whiplash

Drame américain, réalisé par Damien Chazelle, avec Miles Teller, J.K. Simmons et Paul Reiser (1h47).

Particularités ? Il s’agissait à l’origine d’un court métrage, car le réalisateur n’avait pas trouvé de financement. Présenté en tant que tel à Sundance en 2013, il gagna le prix du Jury et pu ainsi obtenir les fonds nécessaires pour être transformé en long métrage. Celui ci a reçu plusieurs prix en 2014, à Sundance et à Deauville. Le réalisateur est lui même batteur. Le tournage a eu lieu en seulement 19 jours. L’acteur principal, lui même batteur et qui a eu des cours intensifs avant le tournage est doublé (par son prof) pour 30% des prestations du film. Le film a obtenu les Oscars 2015 pour le meilleur montage, le meilleur mixage et le meilleur acteur dans un second rôle pour J.K. Simmons.

Le synopsis : « Andrew, 19 ans, rêve de devenir l’un des meilleurs batteurs de jazz de sa génération. Mais la concurrence est rude au conservatoire de Manhattan où il s’entraîne avec acharnement. Il a pour objectif d’intégrer le fleuron des orchestres dirigé par Terence Fletcher, professeur féroce et intraitable. Lorsque celui-ci le repère enfin, Andrew se lance, sous sa direction, dans la quête de l’excellence… »

Hippocrate

Comédie dramatique française, réalisée par Thomas Lilti, avec Vincent Lacoste, Reda Kateb et Jacques Gamblin (1h42).

Particularités ? Thomas Lilti, le réalisateur, est médecin et fils de médecin, et a tourné le film dans l’hôpital où il travaillait : bref, il connaît son sujet ! De vrais infirmières jouent dans le film, parmi les acteurs. Reda Kated a reçu pour ce film le César du meilleur acteur dans un second rôle.

Le synopsis : « Benjamin va devenir un grand médecin, il en est certain. Mais pour son premier stage d’interne dans le service de son père, rien ne se passe comme prévu. La pratique se révèle plus rude que la théorie. La responsabilité est écrasante, son père est aux abonnés absents et son co-interne, Abdel, est un médecin étranger plus expérimenté que lui. Benjamin va se confronter brutalement à ses limites, à ses peurs, celles de ses patients, des familles, des médecins, et du personnel. Son initiation commence. »

 

Ne tombez pas dans le piège, n’allez pas voir :

Loin de mon père : Ouais ok, c’est un film d’auteur, indépendant, bla bla bla, il en reste pas moins qu’il sent la déprime à 3 kilomètres. Pas pour cette fois, non merci !

Et si vous l’avez loupé la semaine dernière :

Things People Do

Thriller américain réalisé par Saar Klein, avec Wes Bentley, Jason Isaacs et Vinessa Shaw (1h50).

Particularités ? Le film a été présenté au festival du Cinéma Américain de Deauville et au Festival International du film de Berlin. Saar Klein, le réalisateur, a commencé sa carrière en tant que monteur (La mémoire dans la peau, La Ligne Rouge, Presque célèbre, etc.). Il souhaite que ce film procure des émotions aux spectateurs, et qu’ils s’y identifient.

Le synopsis : « Bill, un père de famille dévoué, perd son travail du jour au lendemain. Il n’a alors pas d’autre choix que celui d’entrer, presque à son insu, dans l’illégalité. Quand il se lie d’amitié avec un inspecteur de police, c’est la double vie qui est désormais la sienne qui risque à terme d’être révélée… »

 

Bonne(s) séance(s) et à la semaine prochaine !

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !