Sortie de la V4 de Moovit, l’appli qui fait du bien aux transports en commun.

L’entreprise n’a pas bonne presse. Et pour cause. Si je m’en tiens à mes petits soucis de parisienne, je bouffe chaque année plusieurs kilos de particules fines et, croyez-moi, mes Kleenex ne sont pas beaux à voir. Supprimer la source d’émission des particules fines ? « Pas possible ! L’entreprise Peuglot n’est pas d’accord.» me dit-on. Ah bon eh bien s’ils ne sont pas d’accord …

Ceci dit, dans une économie libérale où prévaut le droit à la « destruction créatrice », je crois qu’on ne gagne pas à nager à contre-courant, même chaussé de palmes de députés.

C’est ce qu’on constate avec le développement de solutions web dont la finalité technique – en dehors de celle de toucher le jackpot pour les fondateurs – est d’encourager un mode de vie plus social, plus écologique et dont le succès reflète l’ampleur de la demande sociétale à laquelle elles répondent.

Moovit se démarque à cet égard dans le domaine des transports et ceci devrait susciter l’intérêt des urbains en manque d’oxygène que nous sommes.

moovit_logo_on-white

Agrégeant les informations (parcours, horaires, correspondances, etc.) des lignes des transports en commun (bus, métro, RER, etc.) cette startup israélo-américaine nous permet depuis trois ans de définir facilement nos déplacements multimodaux et nous motive dans ce cadre à laisser tomber le volant. 20 millions d’utilisateurs (dont 500 000 en France) dans plus de 600 villes du monde (dont 12 en France) : on peut parler d’un succès. #mortaudiesel

Moovit, toutefois, ne saurait se reposer sur ses lauriers et, avec sa V4, passe à la vitesse supérieure. Peuglot n’a qu’a bien se tenir !

Dans cette 4ème version, la startup renforce notamment la capacité des utilisateurs à faire remonter des informations (incidents, etc.) sur le fonctionnement des lignes de transport en temps réel. Alors qu’elle permettait déjà la planification d’un trajet a priori, l’application Moovit rend désormais possible sa modification en cours de route, en fonction d’informations actualisées tout au long du trajet.

moovit_fr_paris_enroute_5

Plus de : «  Je viendrais bien en transports, chéri, mais je ne sais pas combien d’heures je vais encore mettre !!! »

Last but not least, en attendant la généralisation de l’accès au web dans les transports, le mode « hors connexion » de la V4 permet d’accéder aux recherches et aux trajets préenregistrés.

Vous développez un nouveau moteur diesel, vous dites ?

La technologie est morte. Vive la technologie !

Camille Meier
Follow me

Camille Meier

Amoureuse des mots et du débat
Camille Meier
Follow me

Written by Camille Meier

Amoureuse des mots et du débat