Les yeux et les oreilles grands ouverts, on vous donne la liste des films à voir chaque semaine… avant même que nous les ayons vus ! Cette sélection purement subjective se base rigoureusement sur nos perceptions des affiches, bandes annonces, critiques lues dans la presse, sur internet et toutes autres informations sur lesquelles nous sommes tombés, de façon plus ou moins inopinée.

À voir parmi les sorties cinéma du mercredi 1er avril 2015 :

Shaun le Mouton

Film d’animation franco-britannique réalisé par Mark Burton et Richard Starzak(1h25).

Particularités ? Shaun le Mouton existe depuis 1955, année pendant laquelle il est apparu dans un épisode de Wallace et Gromit. C’est en 1965 qu’a débutée la série qui lui est entièrement consacrée. Aujourd’hui il y a 130 épisodes de 7 minutes, diffusés dans plus de 170 pays. Dans ce film il n’y a aucun dialogue. Il y a plusieurs clins d’œil à des films, comme pas exemple au Silence des Agneaux. Saurez-vous les remarquer ?

Le synopsis : « Lorsque qu’une blague de Shaun entraîne accidentellement le fermier jusqu’à la Grande Ville, Shaun, Bitzer et le reste du troupeau se retrouvent embarqués dans une aventure complêêêêtement inattendue en plein grande ville… Shaun arrivera-t-il à retrouver le Fermier dans cette ville étrangère et inconnue avant de s’y perdre pour toujours ? »

 

Journal d’une Femme de Chambre

Drame franco-belge réalisé par Benoît Jacquot, avec Léa Seydoux, Vincent Lindon et Clotilde Mollet (1h35).

Particularités ? C’est la 3ème adaptation du roman d’Octave Mirbeau ! L’histoire permet au réalisateur d’évoquer des sujets de société d’actualité comme l’esclavage salarial, la discrimination sexuelle ou encore l’antisémitisme. Le film est construit comme une suite de petites fables, des histoires courtes aboutissant chacune sur une morale. Les acteurs sont surtout des comédiens de théâtre, peu connus sur les écrans de cinéma.

Le synopsis : « Début du XXème siècle, en province. Très courtisée pour sa beauté, Célestine est une jeune femme de chambre nouvellement arrivée de Paris au service de la famille Lanlaire. Repoussant les avances de Monsieur, Célestine doit également faire face à la très stricte Madame Lanlaire qui régit la maison d’une main de fer. Elle y fait la rencontre de Joseph, l’énigmatique jardinier de la propriété, pour lequel elle éprouve une véritable fascination. »

 

Cerise

Comédie française réalisée par Jérôme Enrico, avec Zoé Adjani-Vallat, Jonathan Zaccaï et Tania Vichkova (1h30).

Particularités ? Ce film apparait comme un teen movie, mais il traite en fait d’un sujet d’actualité grave : la crise en Ukraine. C’est le premier rôle au cinéma de Zoé Adjani-Vallat, la nièce d’Isabelle Adjani, qui a été contactée via Facebook et 1sélectionnée parmi plus de 450 filles castées. Le scénario a été écrit par Jérôme Enrico et sa femme de nationalité ukrainienne Irina Gontchar. L’histoire est inspirée de celle de la belle-fille de Jérôme Enrico.

Le synopsis : « Cerise a 14 ans, mais elle en paraît 20. Cerise a grandi à côté du périphérique, mais la voilà exilée en Ukraine. Cerise se maquille outrageusement, mais elle a encore des rêves de petite fille. Cerise ne connaît pas son père, pourtant elle doit vivre avec. Cerise ne s’est jamais intéressée qu’à sa petite personne, et la voilà plongée dans une révolution ! Cerise ou les pérégrinations d’une adolescente à la recherche de l’amour absolu… à la recherche d’elle même. »

Ne tombez pas dans le piège, n’allez pas voir :

Fast & Furious 7 : 7, vraiment, 7 ?! Bon, il y a quand même une particularité intéressante à ce film : l’acteur Paul Walker étant décédé pendant le tournage, son visage a été ajouté grâce à des images de synthèse (sur les corps de ses doublures) lors des scènes qui ont été tournées après son accident tragique.

Et si vous l’avez loupé la semaine dernière :

Dear White People

Comédie américaine réalisée par Justin Simien, avec Tyler James Williams, Tessa Thompson et Kyle Gallner (1h48).

Particularités ? Ce film, tourné en 20 jours, notamment à l’Université de Minneapolis a remporté le Prix Spécial du jury dans la catégorie Meilleur Fiction Américaine au festival de Sundance 2014. Le financement s’est fait grâce à une campagne de crowdfunding.

Le synopsis : « La vie de quatre étudiants noirs dans l‘une des plus prestigieuses facultés américaines, où une soirée à la fois populaire et scandaleuse organisée par des étudiants blancs va créer la polémique. Dear White People est une comédie satirique sur comment être noir dans un monde de blancs.»

Bonne(s) séance(s) et à la semaine prochaine !

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !