Comment terminer son mémoire quand son ordi vient de lâcher ? Où sortir quand on vient d’arriver dans une nouvelle ville et qu’on ne connaît personne ? Ces questions, les étudiants se les posent tous les jours sur la Toile. Encore faut-il s’y retrouver parmi la multitude de groupes Facebook existants, et savoir s’adresser aux bonnes personnes ! C’est dans cet esprit d’entraide, et parce qu’il manquait une plateforme d’échanges réunissant toute la communauté estudiantine, que trois anciens étudiants en marketing, Dimitri Marie, Rafaël De Oliveira et Fabien Clouet, se sont lancés dans l’aventure Styx.

Avant que naisse cette idée, les trois amis ont créé leur société 3collaboractifs suite à une formation de création d’entreprise, durant laquelle ils ont côtoyé durant dix mois des experts qui les ont aiguillés dans leur démarche. En 2014, ils créent un blog de veille (3collaboractifs.com), qui permet de suivre l’actualité des réseaux sociaux, du marketing et de l’économie collaborative. Leur société propose aujourd’hui des prestations de communication et de community management, et leur permet de financer le projet Styx.

Une plateforme de partage qui repose sur l’engagement et la solidarité

Styx est une plateforme web entièrement gratuite, destinée aux étudiants de toute la France, qu’ils soient issus des universités, des centres d’apprentissage ou des écoles. Son but : créer un réseau d’entraide, en permettant le partage d’objets, de services ou de conseils.

« On souhaite surtout mettre l’accent sur l’entraide et la rencontre, en permettant aux étudiants d’échanger, par exemple via des discussions privées sur le site », précise Rafaël De Oliveira, l’un des trois créateurs de la plateforme.

Le nom « Styx » est une référence au fleuve de la mythologie, qui engage quiconque y prête serment, et rend ceux qui s’y baignent invulnérables. « L’engagement et la force de la communauté étudiante », ce sont précisément les valeurs que souhaite véhiculer les créateurs du site, explique Rafaël.

A l'affût de bons plans ? Rendez-vous sur www.styx-students.com (capture du site).

A l’affût de bons plans ? Rendez-vous sur www.styx-students.com (capture du site).

Pour faire partie de la communauté Styx, rien de plus simple : il faut créer un profil, en précisant les compétences ou les services que l’on souhaite partager. Un système de points servira de monnaie virtuelle pour, à son tour, bénéficier d’un service. Lorsqu’une compétence de l’utilisateur sera sollicitée via une annonce, celui-ci recevra immédiatement une notification : « le système de fil d’actualités géolocalisées permettra d’apporter une réponse en instantané aux étudiants ». Un point essentiel pour une génération dont le mot d’ordre est la réactivité.

Par exemple, un utilisateur qui s’inscrit et coche dans ses compétences « anglais », pourra proposer des cours de rattrapage à un autre étudiant, qui aura préalablement posté une demande sur le fil d’actualités du site ; les points qu’il aura gagné pour ce service rendu, il pourra les utiliser pour faire appel à un geek en mesure de l’aider à résoudre des bugs sur son PC.

Les étudiants pourront ainsi partager des objets (matériel de cuisine, ordinateurs…), des services (cours de soutien, covoiturage…) ou encore fournir des conseils d’activités et de sorties, en créant ou en rejoignant des évènements de la plateforme. Un nouvel arrivé pourra donc rencontrer d’autres étudiants de sa ville pour une sortie au restaurant ou à une soirée.

« Le plus de Styx, par rapport aux pages Facebook existantes, réside dans le fait qu’il y a davantage de contrôle et de sécurité face aux arnaques », précise Rafaël.

En effet, en plus de la modération par le webmaster des contenus illégaux, les internautes devront noter le service troqué pour bénéficier de leurs points virtuels. Une façon de déceler les abus, et de recommander les utilisateurs fiables.

3e start-up de l’année 2015 : une première reconnaissance

La première rencontre de Styx avec sa cible a eu lieu à l’occasion du concours de la start-up de l’année 2015, lancé en mars par Bonjour Idée ; avec 920 votes et une place sur le podium, les 3collaboractifs ont bénéficié d’une première campagne de communication, mais aussi d’une visibilité auprès des sites d’influence, tels que Minutebuzz (567 000 fans sur Facebook), qui leur a décerné le Prix Partenaire. A la clé, un « pack communication » qui va leur permettre de faire connaître leur plateforme auprès des étudiants de l’hexagone.

styx-3

De gauche à droite : Fabien Clouet, Dimitri Marie et Rafaël De Oliveira, lors de la remise des prix du concours « Startup de l’année », organisé par Bonjour Idée. Photographie : 3collaboractifs.

Un lancement officiel à la rentrée, une version bêta d’ores et déjà disponible !

Styx arrivera en septembre 2015 sur tous vos écrans (smartphones, tablettes, ordinateurs). Un développeur, Maxime Pommier, a déjà rejoint l’équipe pour finaliser le site, qui permettra aux quelques 2,39 millions d’étudiants français, dont le pouvoir d’achat ne cesse de diminuer, de s’entraider et d’accéder à des ressources gratuites.

D’ici là, si vous habitez Orléans et ses environs, et que vous souhaitez tester la version bêta de Styx, rendez-vous sur www.styx-students.com.
Et n’oubliez de suivre Styx sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook pour rester à l’affût de tous les bons plans !
Claire Faugeroux

Claire Faugeroux

"Y" dans l'âme, fermement décidée à prouver que sa génération a construit sa propre culture, nez collé aux écrans... ou pas !
Claire Faugeroux

Written by Claire Faugeroux

"Y" dans l'âme, fermement décidée à prouver que sa génération a construit sa propre culture, nez collé aux écrans... ou pas !