Les yeux et les oreilles grands ouverts, on vous donne la liste des films à voir chaque semaine… avant même que nous les ayons vus ! Cette sélection purement subjective se base rigoureusement sur nos perceptions des affiches, bandes annonces, critiques lues dans la presse, sur internet et toutes autres informations sur lesquelles nous sommes tombés, de façon plus ou moins inopinée.

À voir parmi les sorties cinéma du mercredi 1er juillet 2015 :

Tale of Tales

Film fantastique italo-franco-britannique réalisé par Matteo Garrone, avec Salma Hayek, Vincent Cassel et Toby Jones (2h13).

Le synopsis : « Il était une fois trois royaumes voisins où dans de merveilleux châteaux régnaient rois et reines, princes et princesses : un roi fornicateur et libertin, un autre captivé par un étrange animal, une reine obsédée par son désir d’enfant… Sorciers et fées, monstres redoutables, ogre et vieilles lavandières, saltimbanques et courtisans sont les héros de cette libre interprétation des célèbres contes de Giambattista Basile. »

Particularités ? Ce film, présenté à Cannes cette année, est adapté du recueil fantastique « Le Conte des Contes », datant des années 1630 et écrit par Giambattista Basile. Il regroupait, en 2 tomes, 50 contes différents, avec déjà tous les codes du fantastique : ogres, sorcières, princesses et dragons… C’est LE livre qui a inspiré la culture populaire et de nombreux auteurs comme Charles Perrault et les Frères Grimm…. ou encore JK Rowling et Tolkien ! La musique a été faite par le français  Alexandre Desplat, qui a reçu cette année un Oscar pour la bande son de Grand Budapest Hotel. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas vraiment un film pour enfants !

Victoria

Thriller allemand réalisé par Sebastian Schipper, avec Laia Costa, Frederick Lau et Franz Rogowski (2h14).

Le synopsis : « 5h42. Berlin. Sortie de boîte de nuit, Victoria, espagnole fraîchement débarquée, rencontre Sonne et son groupe de potes. Emportée par la fête et l’alcool, elle décide de les suivre dans leur virée nocturne. Elle réalise soudain que la soirée est en train de sérieusement dérape… »

Particularités ? Ce film est en fait un seul plan séquence, tourné en seulement 2h14. Un véritable ovni donc, et rien que pour cela il mérite d’être vu ! Le scénario ne comportait pas de dialogues, ils ont tous été improvisés par les acteurs. Lors des German Film Awards, Victoria a remporté une multitude de prix : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleure actrice, meilleur photographe et meilleure musique. Une vraie razzia !

Love & Mercy

Biopic américain réalisé par Bill Pohlad, avec Paul Dano, John Cusack et Elizabeth Banks (2h02).

Le synopsis : « Derrière les mélodies irrésistibles des Beach Boys, il y a Brian Wilson, qu’une enfance compliquée a rendu schizophrène. Paul Dano ressuscite son génie musical, John Cusack ses années noires, et l’histoire d’amour qui le sauvera. »

Particularités ? Le film respecte au plus près la vie de Brian Wilson, chanteur et bassiste des Beach Boys, groupe pour lequel il a aussi été producteur et a composé beaucoup de chansons. Producteur depuis longtemps, c’est la première fois que Bill Polhad réalise un film. Les critiques sont très favorable sur ce film bien documenté et, chose atypique, ne suivant pas une construction chronologie.

Ne tombez pas dans le piège, n’allez pas voir :

Terminator Genisys : Je vais pas se justifier encore et encore : je n’aime pas ce genre de films, faits uniquement pour booster les entrées au cinéma et montrer que les hommes avec beaucoup de testostérone existent.

Et si vous l’avez loupé la semaine dernière :

Une Seconde Mère

Drame brésilien réalisé par Anna Muylaert, avec Regina Casé, Michel Joelsas et Camila Mardila (1h52).

Le synopsis : « Depuis plusieurs années, Val travaille avec dévouement pour une famille aisée de Sao Paulo, devenant une seconde mère pour le fils. L’irruption de Jessica, sa fille qu’elle n’a pas pu élever, va bouleverser le quotidien tranquille de la maisonnée… »

Particularités ? L’écriture du scénario a commencé il y a 20 ans, quand la réalisatrice est devenue maman et s’est intéressé au paradoxe social des nounous, très important au Brésil : elles élèvent les enfants des autres, sans avoir le temps de s’occuper des leurs. L’actrice principale a fait beaucoup d’improvisations pour les textes de ce film, préférant utiliser ses propres mots que suivre ses textes (appris par cœur) à la lettre.

Bonne(s) séance(s) et à la semaine prochaine !

 

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !