Les yeux et les oreilles grands ouverts, on vous donne la liste des films à voir chaque semaine… avant même que nous les ayons vus ! Cette sélection purement subjective se base rigoureusement sur nos perceptions des affiches, bandes annonces, critiques lues dans la presse, sur internet et toutes autres informations sur lesquelles nous sommes tombés, de façon plus ou moins inopinée.

À voir parmi les sorties cinéma du mercredi 8 juillet 2015 :

Amy

Documentaire américain réalisé par Asif Kapadia, avec Amy Winehouse, Mark Ronson, Tony Bennett (2h07)

Le synopsis : « Dotée d’un talent unique au sein de sa génération, Amy Winehouse a immédiatement capté l’attention du monde entier. Authentique artiste jazz, elle se servait de ses dons pour l’écriture et l’interprétation afin d’analyser ses propres failles. Cette combinaison de sincérité à l’état brut et de talent ont donné vie à certaines des chansons les plus populaires de notre époque. Mais l’attention permanente des médias et une vie personnelle compliquée associées à un succès planétaire et un mode de vie instable ont fait de la vie d’Amy Winehouse un château de cartes à l’équilibre précaire.Le grand public a célébré son immense succès tout en jugeant à la hâte ses faiblesses. Ce talent si salvateur pour elle a fini par être la cause même de sa chute. Avec les propres mots d’Amy Winehouse et des images inédites, Asif Kapadia nous raconte l’histoire de cette incroyable artiste, récompensée par six Grammy Awards. »

Particularités ? Ce documentaire a été présenté et chaleureusement accueilli en séance de minuit au Festival de Cannes 2015. Le réalisateur n’était pas un proche d’Amy Winehouse, ni même un fan. Il s’est beaucoup documenté et a fait des centaines d’entretiens, parfois avec des proches réticents. Il en ressort un documentaire extrêmement bien fait et racontant l’histoire de l’artiste de manière bien différente de ce que l’on a déjà pu lire, par exemple dans le livre écrit par son père, Mitch Winehouse… Les vidéos sont souvent des archives filmées au camescope ou téléphone montrant des bribes de la vie d’Amy. Bref, à voir absolument.

 

Les Minions

Film d’animation américain réalisé par Pierre Coffin et Kyle Balda (1h31).

Le synopsis : « À l’origine de simples organismes monocellulaires de couleur jaune, les Minions ont évolué au cours des âges au service de maîtres plus abjectes les une que les autres. Les disparitions répétitives de ceux-ci, des tyrannosaures à Napoléon, ont plongé les Minions dans une profonde dépression. Mais l’un d’eux, prénommé Kevin, a une idée. Flanqué de Stuart, l’adolescent rebelle et de l’adorable petit Bob, Kevin part à la recherche d’un nouveau patron malfaisant pour guider les siens. Nos trois Minions se lancent dans un palpitant voyage qui va les conduire à leur nouveau maître : Scarlet Overkill, la première superméchante de l’histoire. De l’Antarctique au New York des années 60, nos trois compères arrivent finalement à Londres, où ils vont devoir faire face à la plus terrible menace de leur existence : l’annihilation de leur espèce. »

Particularités ? Après avoir été les acolytes de Gru, les Minions sont maintenant les stars de leur propre long métrage. L’histoire se déroule en 1968, soit en 42 avant Gru, avant que les Minions aient trouvé leur super-méchant idéal. Le dialecte des Minions est un mélange de plusieurs langues, dont la nôtre, c’est pourquoi, parfois, on comprends quelques mots ! La bande son est composée de nombreuses chansons de rock des années 60’s : Van Halen, les Doors, les Stones, les Who, Jimi Hendrix ou encore les Beatles ! Enfin, vous l’avez sûrement déjà vu, mais les Minions sont partout en ce moment, notamment avec des co-brandings bien étudiés : Tic Tac Minions à la Bananaaa, canettes d’Oasis avec les Tronions et dans les Mc Donalds au travers de jouets dans les Happy Meals et avec des nuggets qui ont pris leur forme !

Microbe et Gasoil

Comédie française réalisée par Michel Gondry, avec Ange Dargent, Théophile Baquet et Diane Besnier (1h43).

Le synopsis : « Les aventures débridées de deux ados un peu à la marge : le petit « Microbe » et l’inventif « Gasoil ». Alors que les grandes vacances approchent, les deux amis n’ont aucune envie de passer deux mois avec leur famille. A l’aide d’un moteur de tondeuse et de planches de bois, ils décident donc de fabriquer leur propre « voiture » et de partir à l’aventure sur les routes de France… »

Particularités ? Ce film est une résonance personnelle à la vie de Michel Gondry : il a réuni plusieurs souvenirs d’adolescence, variés, qui ont finalement donné naissance à cette histoire. Il s’agit du tout premier rôle de l’un des acteurs principaux : Ange Dargent, qui incarne Microbe. Le film parle d’adolescence, d’amitié et de paradoxes. On y découvre encore une fois (souvenez-vous du pianocktail dans L’écume des jours) une machine entièrement bricolée : une voiture faite avec du bois et un moteur de tondeuse !

 

 

Ne tombez pas dans le piège, n’allez pas voir :

Insidious : Chapitre 3 : Regardez plutôt le premier film de la série, qui était finalement pas trop mal, et si vous voulez frissonner rester plutôt chez vous au frais, en branchant un ventilateur. Promis ça fonctionne bien !

Et si vous l’avez loupé la semaine dernière :

Victoria

Thriller allemand réalisé par Sebastian Schipper, avec Laia Costa, Frederick Lau et Franz Rogowski (2h14).

Le synopsis : « 5h42. Berlin. Sortie de boîte de nuit, Victoria, espagnole fraîchement débarquée, rencontre Sonne et son groupe de potes. Emportée par la fête et l’alcool, elle décide de les suivre dans leur virée nocturne. Elle réalise soudain que la soirée est en train de sérieusement dérape… »

Particularités ? Ce film est en fait un seul plan séquence, tourné en seulement 2h14. Un véritable ovni donc, et rien que pour cela il mérite d’être vu ! Le scénario ne comportait pas de dialogues, ils ont tous été improvisés par les acteurs. Lors des German Film Awards, Victoria a remporté une multitude de prix : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleure actrice, meilleur photographe et meilleure musique. Une vraie razzia !

Bonne(s) séance(s) et à la semaine prochaine !

 

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !