En juin nous sommes partis à Cologne en Thalys, au départ de Paris. Ça, vous le savez (ou vous devriez le savoir), car on vous en a parlé ici. Ce qu’on ne vous a pas dit, petits cachotiers que nous sommes, c’est que nous avons pu profiter de ce court séjour pour visiter la ville de Bonn.

L’avantage, c’est que c’est très facile de s’y rendre. Il faut à peine 30 minutes depuis la Gare Centrale de Cologne, la même gare que pour le Thalys. Hyper-pratique quoi ! Après cette petite demi-heure de train on se retrouve directement en plein centre de Bonn. Vous pouvez alors aller visiter le centre-ville à pied, ou bien prendre directement le métro pour aller un peu plus loin.

C’est ce que nous avons fait afin de nous rendre au Centre National d’Art et d’Expositions de la République Fédérale d’Allemagne, plus « simplement » au Bundeskunsthalle.

Bonn-larevuey1

L’exposition Karl Lagerfeld : Modemethode

Ne l’oublions pas, notre cher Karl, tant connu des Français et attaché à notre pays est bel et bien allemand ! Cette exposition est tout simplement parfaite, mis à part un petit point : l’interdiction formelle d’y prendre des photos. C’est bien dommage, car elle donne envie de garder des souvenirs, tant des pièces présentées que de la scénographie.

En se promenant dans l’espace d’exposition on découvre de très nombreuses créations du styliste, à commencer par sa toute première : le manteau décolleté réalisé en 1954 qui lui a permis de gagner, ex-æquo avec Yves Saint-Laurent, le premier prix du concours du « secrétariat international de la laine ».

© Bundeskunsthalle Bonn

On découvre ensuite des pièces aussi variées que surprenantes, relatant son parcours professionnel au sein des plus grandes maisons : Balmain, Patou, Chloé, Fendi, Chanel… et aussi H&M (lors d’une collection capsule) sans oublier Lagerfeld, sa propre marque pour laquelle il peut laisser véritablement libre cours à ses pulsions créatrices.
Il en résulte toute une variété de tenues et d’accessoires, allant des plus classiques (fourrures, robes haute-couture, tailleur en tweed Chanel) aux plus extravagantes (moonboots, robe de mariée pour femme enceinte faite en néoprène, robe violon, etc.), mais toutes faisant part du génie stylistique de Karl. On y remarque une vraie passion du détail, un amour des silhouettes et des inspirations multiples, mais aussi beaucoup d’exigence et d’audace, qui lui permettent de créer des pièces qui influencent régulièrement l’univers de la mode.

© Bundeskunsthalle Bonn

Après avoir déambulé dans une salle d’exposition géante où les murs et le sol s’apparentent à une rue goudronnée, la fin de la visite se passe dans une salle pleine de volupté, où les couleurs pastels et des milliers de feuilles de papier suspendues créent un écrin fantastique pour une dizaine de robes parmi les plus belles (et impressionnantes) de Karl Lagerfeld.

© Bundeskunsthalle Bonn

Notre cher Karl est déjà au rang de légende de la mode, une véritable icône de son époque. Cette toute première exposition rétrospective à son sujet, revient avec brio sur déjà plus de 60 ans de créations.

Un rooftop folklorique et campagnard 

Après cette visite nous sommes allés tout simplement sur… le toit du musée ! En plus d’accueillir plusieurs œuvres contemporaines sur les thèmes « jardin » et « nature », ce rooftop gratuit et ouvert à tous permet de se reposer et de profiter du soleil tout en écoutant un concert. Nous y étions un dimanche vers 11h30 – midi, et l’ambiance était assez fantastique, très détendue et populaire, tout le monde y passait un excellent moment. Pour notre part on en a profité pour s’allonger dans l’herbe, au soleil et en buvant un verre : un pur moment de bonheur simple !

© Bundeskunsthalle Bonn

Visite de la ville

Après ce petit moment hors du temps, nous avons pris le métro pour nous rendre au cœur de la ville de Bonn et la visiter. L’ancienne capitale de la RFA est architecturalement riche, et dégage une ambiance calme et détendue. Nous avons eu la chance d’avoir une visite guidée, et donc de découvrir les choses essentielles de la ville en un temps record. S’il n’y avait que 3 choses à en retenir, hormis les visites, ce serait :

1. La cathédrale (Bonner Münster) et la Münsterplatz, juste à côté, sur laquelle trône la statue de l’enfant le plus célèbre de la ville : Ludwig Van Beethoven. Cette cathédrale est assez particulière, puisqu’elle est implantée sur un lieu de culte très ancien, datant du IIIème siècle et qu’elle est de style roman… mélangé à des éléments gothiques !

bonn-larevuey1

2. L’ancienne Mairie (Altes Rathaus), un bâtiment illustrant avec brio le style rococo, avec des couleurs et un magnifique escalier à « double volée ». Juste devant se situe la place du marché, où les commerçants et artisans se réunissent tous les jours… sauf le dimanche !

bonn-larevuey2

3. L’université, situé en plein cœur de la ville et entourée d’un immense parc où les étudiants et habitants de la ville viennent pique-niquer, jouer, ou tout simplement se reposer !

bonn-larevuey3

Ah si, il y a une 4ème chose à savoir si vous allez à Bonn : l’adresse d’un restaurant typique, avec terrasse, délicieuses spécialités allemandes et c’est surtout la brasserie officielle de la ville. Son nom ? Brauhaus Bönnsch (adresse : Sterntorbrücke 4). Pour notre part nous y avons mangé pour la première fois une Schnitzel, escalope de porc à la viennoise, très répandue en Allemagne. Un régal !

Bonn-larevuey3

bonn-larevuey4

Le retour à Cologne… et Paris !

Après avoir fait le tour de la ville nous avons repris le train pour faire les 25 kilomètres qui nous séparaient de Cologne ; où nous sommes ensuite montés dans notre cher Thalys en direction de Paris.

Tout comme à l’aller, le voyage à bord du train rouge a été très agréable et reposant. Nous étions en 1ère classe et avons en effet pu profiter du wifi à bord, ainsi que d’un repas servi par un personnel de bord plus que joyeux. Nous avons eu droit à plein de blagues, un petit bout de chocolat made in Belgium (le train passe évidemment par la Belgique entre Cologne et Paris) et même à quelques anecdotes sur certaines célébrités prenant régulièrement le Thalys ! Un retour plein de bonne humeur, dont on se souviendra, c’est certain !

Vous voulez découvrir nos autres articles Voyages ? Cliquez sur les icônes dans la carte ci-dessous, vous trouverez les liens des articles correspondants !

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !