Les yeux et les oreilles grands ouverts, on vous donne la liste des films à voir au ciné chaque semaine… avant même que nous les ayons vus ! Cette sélection purement subjective se base rigoureusement sur nos perceptions des affiches, bandes annonces, critiques lues dans la presse, sur internet et toutes autres informations sur lesquelles nous sommes tombés, de façon plus ou moins inopinée.

À voir parmi les sorties cinéma du mercredi 3 février 2016 :

Chocolat

Biopic français réalisé par Roschdy Zem, avec Omar Syn James Thiérrée et Clotilde Hesme (1h50).

Le synopsis : « Du cirque au théâtre, de l’anonymat à la gloire, l’incroyable destin du clown Chocolat, premier artiste noir de la scène française. Le duo inédit qu’il forme avec Footit, va rencontrer un immense succès populaire dans le Paris de la Belle époque avant que la célébrité, l’argent facile, le jeu et les discriminations n’usent leur amitié et la carrière de Chocolat. Le film retrace l’histoire de cet artiste hors du commun. »

Particularités ? Le film montre à l’écran ce qu’était Paris au XIXème siècle. Il a d’ailleurs été tourné dans le Paris actuel tout en réussissant à éviter les anachronismes, ce qui n’est pas chose aisée ! C’est le 4ème film du réalisateur, et il parle, comme les 3 premiers, de racisme. James Tiercée, qui incarne le clown Footit, n’est autre que le petit fils de Charlie Chaplin. Il ne s’agit en fait pas vraiment d’un biopic, puisque certaines libertés ont été prises, mais le tout reste réaliste !

Steve Jobs

Biopic américain réalisé par Danny Boyle, avec Michael Fassbender, Kate Winslet et Seth Rogen (2h02).

Le synopsis : « Dans les coulisses, quelques instants avant le lancement de trois produits emblématiques ayant ponctué la carrière de Steve Jobs, du Macintosh en 1984 à l’iMac en 1998, le film nous entraîne dans les rouages de la révolution numérique pour dresser un portrait intime de l’homme de génie qui y a tenu une place centrale. »

Particularités ? Ce projet a eu beaucoup de difficultés à naître. II devait à l’origine être produit par Sony Pictures, réalisé par David Fincher et Christian Bale devait incarner le créateur d’Apple. Au final, tout a changé ! Le film est centré, en partie, sur les relations conflictuelles qu’entretenait Steve Jobs avec 5 personnes. Le film est construit en 3 actes de 40 minutes, tournées dans l’ordre chronologique. C’est déjà le 3ème film qui retrace la vie de Steve Jobs.

Anomalisa

Film d’animation dramatique réalisé par Charlie Kaufman et Duke Johnson, avec David Thewlis, Jennifer Jason Leigh et Tom Noonan.

Le synopsis : « Michael Stone, mari, père et auteur respecté de « Comment puis-je vous aider à les aider ? » est un homme sclérosé par la banalité de sa vie. Lors d’un voyage d’affaires à Cincinnati où il doit intervenir dans un congrès de professionnels des services clients, il entrevoit la possibilité d’échapper à son désespoir quand il rencontre Lisa, représentante de pâtisseries, qui pourrait être ou pas l’amour de sa vie… »

Particularités ? Initialement, Anomalisa est une pièce de théâtre où les acteurs font uniquement les voix et où la narration est effectuée à l’aide de cartons. Son adaptation en film a mis 10 ans. Les décors ont été réalisés à la main et les marionnettes en impression 3D. Ce film de 90 minutes est en fait réalisé en stop-motion, composé de 118 089 photos assemblées. C’est grâce au crowdfunding qu’il a pu être produit.

Le temps des rêves

Drame franco-allemand réalisé par Andreas Dresen, avec Merlin Rose, Julius Nitschkoff et Joel Basman (1h57).

Le synopsis : « Allemagne de l’Est. Dani et sa bande ont grandi dans l’utopie socialiste de la RDA. Adolescents à la chute du Mur, ils vivent au rythme de la techno, de leurs rêves débridés et des allers-retours au commissariat. Lancée à pleine vitesse dans les années 90, cette jeunesse exaltée et désorientée va se heurter au destin chaotique de sa génération. »

Particularités ? Il s’agit de l’adaptation du livre « Le temps des rêves » écrit par Clemens Meyer. Selon cet auteur et Wolfgang Kohlhasse, le scénariste, il y a des similitudes entre la fin de la second guerre mondiale et la période de la chute du mur, comme un changement de système et des conséquences sociales et sociétales, notamment pour les jeunes. L’équipe du film est composée de personnes de divers âges, ce qui a permis de croiser les regards et sentiments vis à vis de cette époque.

Ne tombez pas dans le piège, n’allez pas voir :

Les Tuche 2 : Comme si les télé-réalités sur des gros beaufs qui partent à Marseille, Cancun ou Los Angeles ne suffisaient pas, il a fallu faire un film avec les mêmes profils…Sans parler de tous les médias qui font la promo de ce navet. Non mais franchement !

Et si vous l’avez loupé la semaine dernière :

Les délices de Tokyo

Comédie dramatique franco-germano-japonaise réalisée par Naomi Kawase, avec Kirin Kiki, Masatoshi Nagase et Kyara Uchida (1h53).

Le synopsis : « Les dorayakis sont des pâtisseries traditionnelles japonaises qui se composent de deux pancakes fourrés de pâte de haricots rouges confits, « AN ». Tokue, une femme de 70 ans, va tenter de convaincre Sentaro, le vendeur de dorayakis, de l’embaucher.  Tokue a le secret d’une pâte exquise et la petite échoppe devient un endroit incontournable… »

Particularités ? Il s’agit de l’adaptation du livre « An » de Durian Sukegawa, qui, lui-même a déjà joué dans un film de Naomi Kawase. Le scénario a été écrit dans la bibliothèque d’un sanatorium japonais dédié aux lépreux, entre discussions avec les patients et balades dans la nature. Il a été présenté à Cannes, en ouverture de la sélection Un Certain Regard.

Bonne(s) séance(s) et à la semaine prochaine !

cinema-83-larevuey
Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !