Les yeux et les oreilles grands ouverts, on vous donne la liste des films à voir au ciné chaque semaine… avant même que nous les ayons vus ! Cette sélection purement subjective se base rigoureusement sur nos perceptions des affiches, bandes annonces, critiques lues dans la presse, sur internet et toutes autres informations sur lesquelles nous sommes tombés, de façon plus ou moins inopinée.

À voir parmi les sorties cinéma du mercredi 16 mars 2016 :

10 Cloverfield Lane

Thriller américain réalisé par Dan Trachtenberg, avec Mary Elizabeth Winstead, John Goodman et John Gallagher Jr. (1h45).

Le synopsis : « Une jeune femme se réveille dans une cave après un accident de voiture. Ne sachant pas comment elle a atterri dans cet endroit, elle pense tout d’abord avoir été kidnappée. Son gardien tente de la rassurer en lui disant qu’il lui a sauvé la vie après une attaque chimique d’envergure. En l’absence de certitude, elle décide de s’échapper… »

Particularités ? Ce film fait référence à Cloverfield, sorti en 2008, mais il n’en est pas la suite. Il a été réalisé en secret et a été annoncé au public seulement 2 mois avant sa sortie en salles. L’un des scénaristes est Damien Chazelle, réalisateur de Whiplash.

No Land’s Song

Documentaire germano-français réalisé par Ayat Najafi, avec Sara Najafin Parvin Namazi et Sayeh Sodeyfi (1h35).

Le synopsis : « En Iran, depuis la révolution de 1979, les femmes n’ont plus le droit de chanter en public en tant que solistes. Une jeune compositrice, Sara Najafi, avec l’aide de trois artistes venues de France (Elise Caron, Jeanne Cherhal et Emel Mathlouthi), va braver censure et tabous pour tenter d’organiser un concert de chanteuses solo. »

Particularités ? L’idée de ce documentaire est née en 2009. Il n’est pas prévu qu’il sorte en Iran. Sara Najafi est la toute première femme a avoir été diplômée en composition musicale en Iran.

Au nom de ma fille

Drame français réalisé par Vincent Garenq, avec Daniel Auteuil, Sebastien Koch et Marie-Josée Croze (1h27).

Le synopsis : « Un jour de juillet 1982, André Bamberski apprend la mort de sa fille Kalinka. Elle avait 14 ans et passait ses vacances en Allemagne auprès de sa mère et de son beau-père le docteur Krombach. Rapidement, les circonstances de sa mort paraissent suspectes. L’attitude de Dieter Krombach ainsi qu’une autopsie troublante laissent beaucoup de questions sans réponse. Très vite convaincu de la culpabilité de Krombach, André Bamberski se lance dans un combat pour le confondre. Un combat de 27 ans qui deviendra l’unique obsession de sa vie… »

Particularités ? Vincent Garenq en est à son troisième film issu d’une histoire judiciaire vraie, après Présumé coupable (Outreau) et L’Enquête (Clearstream). Il a voulu mettre en avant la persévérance du père de Kalinka, André Bamberski, incarné par Daniel Auteuil. Les personnes représentées dans le film ont toutes été rencontrées par le réalisateur, qui les a également tenu informées de l’évolution du scénario et du film tout au long de sa réalisation.

A perfect day

Drame espagnol réalisé par Fernando Leon de Aranoa, avec Benicio del Toro, Tim Robbins et Mélanie Thierry (1h46).

Le synopsis : « Un groupe d’humanitaires est en mission dans une zone en guerre : Sophie, nouvelle recrue, veut absolument aider ; Mambru, désabusé, veut juste rentrer chez lui ; Katya, voulait Mambru ; Damir veut que le conflit se termine ; et B ne sait pas ce qu’il veut. »

Particularités ? Il s’agit de l’adaptation du roman Dejarse Llover de Paula Farias. Le réalisateur a l’habitude de tourner des films et documentaires à propos de missions humanitaires. C’est un film sur un sujet sombre, mais traité avec un peu d’humour.

 

Ne tombez pas dans le piège, n’allez pas voir :

Marseille : Parce que j’en ai marre des films (pas drôles) voguant sur tous les clichés régionalistes !

Et si vous l’avez loupé la semaine dernière :

Room

Drame canado-irlandais réalisé par Lenny Abrahamson, avec Brie Larson, Jacob Tremblay et Joan Allen (1h58).

Le synopsis : « Jack, 5 ans, vit seul avec sa mère, Ma. Elle lui apprend à jouer, à rire et à comprendre le monde qui l’entoure. Un monde qui commence et s’arrête aux murs de leur chambre, où ils sont retenus prisonniers, le seul endroit que Jack ait jamais connu. L’amour de Ma pour Jack la pousse à tout risquer pour offrir à son fils une chance de s’échapper et de découvrir l’extérieur, une aventure à laquelle il n’était pas préparé. »

Particularités ? Il s’agit de l’adaptation du livre écrit par Emma Donoghue et inspiré de l’affaire Fritzl et de celle de Jaycee Lee Dugard. Le film a été tourné au Canada. Brie Larson s’est isolée du monde pendant 1 mois afin d’entrer au mieux dans son personnage. L’un des personnage est nommé « Old Nick », surnom donné au diable dans une ancienne croyance chrétienne.

Bonne(s) séance(s) et à la semaine prochaine !

cinema-89-larevuey0
Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !