Les yeux et les oreilles grands ouverts, on vous donne la liste des films à voir au ciné chaque semaine… avant même que nous les ayons vus ! Cette sélection purement subjective se base rigoureusement sur nos perceptions des affiches, bandes annonces, critiques lues dans la presse, sur internet et toutes autres informations sur lesquelles nous sommes tombés, de façon plus ou moins inopinée.

À voir parmi les sorties cinéma du mercredi 4 mai 2016 :

Eddie the eagle

Comédie dramatique britanno-américano-allemande réalisée par Dexter Fletcher, avec Taron Egerton, Hugh Jackman et Christopher Walken (1h45).

Le synopsis : « Eddie Edwards n’a jamais rien eu d’un athlète, bien au contraire. Pourtant, depuis qu’il est petit, il n’a qu’un seul rêve : participer aux Jeux Olympiques. Au fil des années, ni son piètre niveau sportif, ni le manque de soutien, ni les moqueries n’ont entamé sa volonté. Et c’est ainsi qu’en 1988, celui qui n’a jamais lâché a réussi à se retrouver, on ne sait trop comment, aux Jeux Olympiques d’hiver de Calgary. Avec l’aide d’un entraîneur aussi atypique que lui, ce sauteur à ski pas comme les autres va secouer le monde du sport et conquérir le cœur du public en accomplissant une performance olympique aussi improbable qu’historique… »

Particularités ? Il s’agit de l’adaptation (très) romancée d’une histoire vraie. C’est au cours de ces mêmes Jeux Olympiques de Calgary 1988 que l’histoire qui a inspirée Rasta Rocket est née ! Suite à cette participation aux JO, une règle « Eddie the Eagle » empêche les sportifs non entrainés de participer aux JO. Eddie the Eagle n’a donc pas pu participer à d’autres jeux, mais il a tout de même porté la Torche Olympique avant les JO de Vancouver en 2010.

Un homme à la hauteur

Comédie française réalisée par Laurent Tirard, avec Jean Dujardin, Virginie Efira et Cédric Kahn (1h38).

Le synopsis : « Diane est une belle femme. Une très belle femme. Brillante avocate, elle a de l’humour et une forte personnalité. Et comme elle vient de mettre un terme à un mariage qui ne la rendait pas heureuse, la voilà enfin libre de rencontrer l’homme de sa vie. Le hasard n’existant pas, Diane reçoit le coup de fil d’un certain Alexandre, qui a retrouvé le portable qu’elle avait égaré. Très vite, quelque chose se passe lors de cette conversation téléphonique. Alexandre est courtois, drôle, visiblement cultivé… Diane est sous le charme. Un rendez-vous est rapidement fixé. Mais la rencontre ne se passe pas du tout comme prévu… »

Particularités ? Ce film est un remake d’un film argentin, « Corazon de Leon », qui n’est pas sorti en France. La petite taille de Jean Dujardin a été rendue possible grâce à de nombreux effets spéciaux, directement sur le plateau de tournage puis en post-production. Le réalisateur apparaît dans une scène du film, apparition qu’il a fait pour faire rire ses enfants !

Dough

Comédie dramatique britanno-hongroise réalisée par John Goldschmidt, avec Jonathan Pryce, Malachi Kirby et Daniel Caltagirone (1h34).

Le synopsis : « Nat Dayan, un vieux boulanger juif de l’East End de Londres, s’efforce de maintenir l’activité de sa boutique face aux velléités d’un supermarché voisin, qui va jusqu’à lui « voler » son employé. Sans grand enthousiasme, il embauche comme apprenti un jeune immigré musulman originaire du Darfour, accessoirement dealer de cannabis. Leur relation n’est pas de tout repos jusqu’au jour où un incident fortuit va relancer les ventes… Une comédie à la Ken Loach, qui nous parle d’amitié, de loyauté et de muffins magiques… »

Particularités ? L’un des buts de ce film est de montrer les ressemblances entre les rituels juifs et musulmans, ainsi qu’entre un blanc et un noir. Il a fallu 13 scénarios et 3 ans pour que le film naisse… après le décès de Jez Freedman, auteur du scénario. Vous l’aurez deviné il s’agit d’un nouveau « stoner movie », comédie dont le scénario tourne autour du cannabis.

Ne tombez pas dans le piège, n’allez pas voir :

Krampus : un film d’horreur… dont l’intrigue se passe à Noël et est centrée sur une légende autour de Saint Nicolas. Non mais sans blague, que s’est-il passé pour qu’il sorte en mai ?!

Et si vous l’avez loupé la semaine dernière :

Green Room

Thriller américain réalisé par Jeremy Saulnier, avec Anton Yelchin, Imogen Poots et Patrick Stewart (1h34).

Le synopsis : « Au terme d’une tournée désastreuse, le groupe de punk rock The Ain’t Rights accepte au pied levé de donner un dernier concert au fin fond de l’Oregon… pour finalement se retrouver à la merci d’un gang de skinheads particulièrement violents. Alors qu’ils retournent en backstage après leur set, les membres du groupe tombent sur un cadavre encore chaud et deviennent alors la cible du patron du club et de ses sbires, plus que jamais déterminés à éliminer tout témoin gênant… »

Particularités ? Ce film de genre réunit l’univers de la musique punk et le cinéma, les 2 passions du réalisateur, qui a d’ailleurs été très marqué par les recherches sur les groupuscules néo-nazis qu’il a mené pour ce film.

Bonne(s) séance(s) et à la semaine prochaine !

cinema-larevuey-96

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !