Lego Marvel’s Avengers est sorti le 27 janvier 2016 sur PC, PS4, One, PS3, Xbox 360 et Vita. Développé autour de l’univers Marvel, le jeu s’inscrit dans la désormais longue série des jeux Lego, s’appropriant avec brio l’univers des films et sagas dont ils s’inspirent.

larevuey_legomarvel2

Contexte

L’aventure Lego Marvel’s Avengers débute avec une introduction d’une heure environ, retraçant des épisodes tirés de quelques uns des films Marvel… On rentre à tour de rôle dans la peau d’Iron Man ou de Captain America avant de se plonger dans une aventure peuplée de dizaines de personnages plus ou moins célèbres tirés des films de la série des Avengers. Alors, simple adaptation vidéoludique ou véritable jeu, nous allons voir ça…

Gameplay

Destinées à une population assez jeune, les commandes restent basiques et accessibles. Coup, saut (ou double-saut), switch de personnages, la manette ne recèle pas de piège particulier, et joue pleinement son rôle : accompagner le joueur dans une aventure basée avant tout sur le fun et les rappels incessants aux films des Avengers.

Le joueur évolue de manière quasi permanente dans un environnement à caméra fixe (appelé dynamique), suivant patiemment les personnages selon les déplacements, zoomant ou dézoomant automatiquement selon leur éloignement. Cette marque de fabrique de la série Lego fonctionne toujours aussi bien, surtout pour les débutants, mais peut se révéler passablement énervante dans certaines phases de jeu. En effet, les moments où la caméra se scinde pour laisser place à un écran splitté (par exemple lorsque les deux personnages s’éloignent dans des environnements clos) sont quelque peu imprécis, mais rien de dramatique. Il vaudra donc mieux préférer l’écran fixe vertical, scindé en permanence et évitant donc les séparations intempestives…

La réussite incontestable du jeu réside en grande partie sur son mode coopération, parfaitement assumé et exploité, et ça fait plaisir ! Flexible et dynamique, le jeu à deux laisse profiter des différentes compétences des (presque) innombrables personnages. À différents moments du jeu, il sera même possible d’allier les compétences des deux personnages pour réaliser par exemple des super-attaques, détruisant tout dans les parages. Et si les compétences sont combinables, elles seront d’autant plus utiles seules, pour résoudre les nombreux puzzles du jeu.

Car en effet, si l’aventure s’apprécie en duo, elle sera d’autant plus piquante en solo, en donnant la possibilité de switcher d’un personnage à l’autre à l’aide d’un simple bouton et sans interruption du jeu (contrairement à Assassin’s Creed qui nécessite forcément de passer par le menu principal). Chaque personnage a ses compétences propres, et le switch sera nécessaire pour évoluer dans le jeu, et débloquer des puzzles.

Durée de vie

Avec une durée de vie d’une vingtaine d’heures en prenant son temps, l’aventure offre une durée plus qu’acceptable. La difficulté des puzzles (et du jeu en général) reste néanmoins très mesurée, et ne donnera aucune sueur froide à un joueur régulier, voire occasionnel. Les énigmes sont assez variées, passant de mini-jeux à phases de shoot, mais restent globalement trop répétitives. Cet aspect négatif s’incline rapidement face à la diversité des décors, et à la bande-son sensationnelle qui crée une ambiance assez magique du début à la fin. Le jeu compte en outre plus de 170 personnages, tous jouables et bénéficiant de leurs caractéristiques propres, issus de la très grande famille Marvel ! Et n’oublions pas les cinématiques, aussi nombreuses que drôles qui ponctuent les phases de jeu !

Graphismes

Si les graphismes du jeu ne renversent pas par leur niveau de détail, la diversité des décors, on en parlait à l’instant, est clairement l’un des points forts incontestables du jeu. Inutile d’aller chercher la petite bête, de critiquer les bugs de textures ou de souligner le manque global de perfection du jeu en matière de graphisme : ce n’est pas son objectif. Le but premier est de s’éclater, si possible en éclatant tout sur son passage…

legomarvelsavengers

On prendra en effet un malin plaisir à exploser tout ce qu’on trouve autour de nous à l’aide des armes des personnages, et même à reconstituer des objets en rassemblant les morceaux brisés. Le tout reproduisant le charmant petit bruit (perso, il me rend accro) des briques qui s’entrechoquent dans les chambres d’enfants. C’est pourquoi le rendu général est tellement convaincant : le jeu mise avant tout sur le plaisir du joueur face à la réinterprétation teintée d’ironie de ses films préférés, ou pas ! Ce joyeux bric à brac est tellement attachant qu’on ne tient même plus compte des défauts techniques, d’autant que peu de bugs sont à souligner.

Conclusion

Misant tout sur l’expérience du joueur, Lego Marvel’s Avengers a réussi à mêler avec brio l’univers intarissable de Marvel avec l’esprit ironique et décalé de Lego, pour en faire un véritable jeu ! Loin du co-branding minable ou de l’énième licence gérée à la hâte, Lego Marvel’s Avengers est un jeu à part entière, une odyssée aux références infinies. On passera vite sur le gameplay simpliste et les puzzles (un peu) trop faciles, pour ne retenir que le fun incontestable que nous procure le jeu, seul ou à deux. En effet, et c’est là le gros point fort du titre : Lego Marvel’s Avengers est l’un des derniers jeux capable d’offrir au joueurs et joueuses une vraie progression en duo, comme on en connaissait il y a 10 ans.

15 / 20

Les plus Les moins
Pléthore de personnages jouables
Véritable jeu à deux
Univers Lego décalé
Des puzzles redondants
(Un peu) trop facile
Benoit Gisbert-Mora
Trouvez-moi

Benoit Gisbert-Mora

Passionné de musique et avide de tendances, spécialiste food & drink !
Benoit Gisbert-Mora
Trouvez-moi

Les derniers articles par Benoit Gisbert-Mora (tout voir)

Written by Benoit Gisbert-Mora

Passionné de musique et avide de tendances, spécialiste food & drink !