Nous vous en avions parlé en juin, et on y était en juillet : le Big Festival ! Cet évènement se tient depuis 8 ans maintenant à plusieurs endroit de Biarritz, et est véritablement synonyme de bons temps passés dans un cadre idyllique. On a eu la chance d’y être, et on vous raconte ça ! 

Il faut savoir, tout d’abord, que le Big n’a pas de gros que le nom, puisqu’il s’étale sur 9 jours ! En commençant « doucement » par des animations et concerts au Big Village situé à la Côte des Basques, le festival se poursuit à la Big Boite, et finit en beauté avec le Big Live le vendredi et le samedi.

La journée : le Big Village

Le Big Village porte également bien son nom car on peut y passer facilement plusieurs heures d’affilée, en se reposant mais sans avoir le temps de s’ennuyer. Comment ? On y trouve boutique de créateur, bar à jus, bar tout court, restaurant, mais aussi des livres et jeux mis à disposition, un espace pour les enfants, des ateliers (yoga par exemple) ou encore de gros poufs Fatboy pour se prélasser.

© Cecilia Thibier

© Cecilia Thibier

Le must est également lié à la situation du Big Village : les pieds dans l’eau. À marée haute on peut en profiter pour se baigner dans l’océan qui se transforme en piscine turquoise (la plage disparait entièrement), tandis que la marée basse est idéale pour jouer avec les vagues (ma passion…) ou encore s’initier au surf.

big-village-2016-larevuey-1

Justement, nous avons par un beau matin eu l’occasion de prendre un cours de surf avec l’une des nombreuses écoles installées à deux pas du Village : Hastea. Ayant grandi là, j’ai déjà quelques années de surf derrière moi… mais totalement oubliées ! Retourner à l’eau avec une planche adaptée à mon désormais faible niveau, un moniteur qui donne d’excellents conseils et qui sert de gros renfort à mes bras pour prendre des vagues au moment optimal. Quel plaisir de retrouver les sensations du surf ! Et pour les débutants, pas d’inquiétude : dès le premier cours la plupart des gens réussissent à se lever ! Bref : si bous allez à Biarritz, surfez

Big-village-Julien-Binet-larevuey-1

Le soir : le Big Live

Le vendredi et le samedi soir avait lieu le Big Live, qui était installé, comme chaque année, au stade Aguilera, à la sortie de la ville, à seulement 20 minutes à pieds du centre-ville. Il était évidemment possible de boire et de manger sur place (gros coup de cœur pour les grillades de Bom-Bom), pour profiter des concerts dans les meilleures conditions.

Pharrell-Williams-Julien-Binet-larevuey-1

© Julien Binet

Sur la grande et unique scène se sont succédé 10 groupes, dans des styles très différents : c’est notamment cet éclectisme de la programmation qui a permis d’attirer au Big Live plus de 22 000 spectateurs enthousiastes, fans de certains artistes et ouverts aux découvertes. Qui, par exemple, ne se déhanche pas sur du Pharrell Williams ? Qui ne prend pas une claque d’énergie avec The Prodigy ?

Nous coups de cœur de cette édition ont été The Libertines, le vendredi soir, et les Casseurs Flowters le lendemain.

Avec Anthems for Doomed Youth, leur dernier album sorti en 2015, Pete Doherty et Carl Barât ont signé leur grand retour sur scène, après 5 années d’absence… Alternant (presque) sans pause leurs derniers titres et les grands classiques d’Up The Bracket et de The Libertines, les enfants terribles de Londres nous ont vraiment fait passer un super moment, comme d’habitude !

© Sonia Compagnon

© Sonia Compagnon

Le samedi soir, Orelsan et Gringe ont enflammé le Big Festival en plein coucher de soleil. Leur album-concept sorti en 2013, construit comme l’histoire d’une journée avec un bon nombre d’interludes, avait révélé le duo et leur rap cru, mais sensible. Leur performance en live était (largement) à la hauteur de leur réputation, un peu courte peut-être, mais on ne peut pas tout avoir dans la vie !

Casseurs-flowters-larevuey-1

Cette année, le credo du festival était arboré sur tous les T-shirts de l’équipe : « Think Big ». La 9ème édition aura lieu l’année prochaine, et on ne peut qu’encourager l’organisation à conserver ce fil rouge : toujours plus de fun, d’animations et de concerts, notamment en commençant les Big Live plus tôt dans la journée ?!

big-festival-live-larevuey-1

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !