Je dérive de mes sélections d’objets de désir habituelles pour vous présenter six rhums que j’affectionne tout particulièrement… Épicés, forts, secs ou sucrés, aux accents de vanille, de cannelle ou de bois, de barrique ou de mélasse, ces rhums sont des produits exceptionnels à déguster, ou à mixer…

selection-rhums-larevuey

1. Kraken (USA, 40°)
Difficile de rester de marbre devant une bouteille de Kraken. Arborant fièrement l’animal légendaire, ce rhum épicé très sombre se déguste aussi bien seul qu’en cocktail… J’ai également remarqué que l’oxydation renforce beaucoup les notes de fond du rhum, n’hésitez donc pas à laisser trainer une bouteille une fois ouverte, vous verrez la différence au bout de quelques semaines ! Un rhum à avoir sous la main, ne serait-ce que pour son packaging. Environ 30€.

2. Mount Gay 1703 (Barbade, 43°)
On croise quelques (trop) rares fois des bouteilles de Mount Gay dans les bons bars à cocktails. Luxueuse alternative aux traditionnels rhums de dégustation comme l’Angostura, la cuvée 1703 est le vaisseau amiral de la plus vieille distillerie de rhum du monde… Avec ses accents de banane, d’épices et de bois, c’est un véritable chef d’œuvre, et probablement l’un des meilleurs rhums que j’ai eu l’occasion de goûter. Environ 90€.

3. Isautier L’Arrangé Exotique (La Réunion, 40°)
L’Isautier est mon petit chéri de l’été. Je pense avoir goûté toutes les références de cette fabrique réunionnaise familiale (nous vous en avions parlé ici), et franchement, de l’agricole aux vieux rhums en passant par les arrangés, les Isautier savent y faire, c’est incontestable ! Ma dernière découverte ? L’arrangé exotique, à boire givré comme d’habitude, qui libère ses arômes de litchi et et d’ananas, sans être trop sucré, ce qui est rare pour un rhum arrangé ! Environ 12€.v

4. Zacapa 23 (Guatemala, 40°)
Alors là, c’est du lourd… le Zacapa 23 est un rhum guatémaltèque issu de la méthode dite « Solera » : Les assemblages sont vieillis dans différents fûts disposés sur plusieurs niveaux (les Criaderas). On vide progressivement l’étage du bas (la Solera), en le remplissant des rhums des Criaderas supérieures. On obtient ainsi un mélange homogène, et franchement, le résultat est épatant… Environ 50€.

5. Ogasawara (Japon, 40°)
On parle beaucoup de whisky japonais. En revanche, très peu de rhums nippons sont parvenus à pénétrer le marché international. Et pour cause, il n’existe qu’une poignée de distilleries de rhums au Japon, au point que la faible quantité de bouteilles produites se retrouve rarement au rayon de nos cavistes… et mêmes des leurs ! Et c’est bien dommage ! L’Ogasawara est un rhum blanc sec, fort, avec des accents surprenants de whisky. Un rhum rare à découvrir absolument si vous en avez l’occasion ! Environ 60€.

6. Sailor Jerry (Îles Vierges, 40°)
Le Sailor s’accompagne de toute la culture tattoo et marine de l’Amérique des années 30. Mais au-delà de l’image, le Sailor Jerry est un vrai bon rhum épicé, très accessible et super simple à mixer. Ses notes très douces de caramel et de vanille le rendent ouvert à toutes les folies ! Et d’ailleurs, nous avions déjà publié 3 créations à base de Sailor Jerry juste ici ! Environ 18€.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération !

Benoit Gisbert-Mora
Trouvez-moi

Benoit Gisbert-Mora

Passionné de musique et avide de tendances, spécialiste food & drink !
Benoit Gisbert-Mora
Trouvez-moi

Written by Benoit Gisbert-Mora

Passionné de musique et avide de tendances, spécialiste food & drink !