Après avoir brillé en juin au cours des World Class France à Paris, Jennifer Le Nechet s’est envolée pour Miami en septembre… L’objectif ? Remporter le World Class Competition, réunissant les meilleurs bartenders(euses) du monde. La jeune française, résidente au Café Moderne, a encore une fois écrasé la concurrence en remportant la finale… Nous avons posé quelques questions à cette championne de mixologie.

jennifer le nechet

La Revue Y : Quel cocktail as tu bu pour célébrer ta victoire ?
Jennifer Le Nechet : Euh  … une bière et un shot de Zacapa 😉

Y : Et le tout premier que tu aies bu ?
J. L.-N. : Le tout 1er que j’ai bu dans ma vie ? Comme la plupart, je pense que ce devait être un mojito.

Y : Quels sont les 3 mots que tu donnerais pour définir tes cocktails ?
J. L.-N. : Généreux, audacieux, intrépide

Y : Pour la finale tu as choisi de faire un bar steampunk. Quel était la recette de la boisson allant dans cette ambiance ?
J. L.-N. : Il y en avait plusieurs mais notamment un punch appelé Nuka Cola servi dans une grosse mappemonde. C’était à base de Zacapa, liqueur herbacée française, citron vert, Peychaud’s Bitters, et d’un cola radioactif maison (et oui mon bar se situait dans une ancienne station de métro où l’on vivait caché sous terre car une guerre nucléaire avait éclaté en surface)

Y : Cocktail, cocktail, cocktail, on ne parle que de cocktails… quels sont tes autres hobbies ?
J. L.-N. : J’adore la moto (que j’utilise tous les jours pour me déplacer), la plongée sous-marine (je suis Rescue Diver Padi), je fais aussi un peu de photos, j’adore les voyages au bout du monde avec dépaysement total et pouvoir vivre comme et parmi les locaux. Et pour finir je suis une fervente défenderesse des animaux.

Y : J’aime les cocktails puissants, secs et fruités… quel cocktail m’inventerais-tu ?
J. L.-N. : Je te ferais un cocktail que j’ai aussi fait durant le pop-up steampunk, appelé The Smoky Shield qui, lui, protège de la radioactivité et permet d’aller en surface sans crainte durant quelques heures. C’est un cocktail sec et fruité à base de Bulleit bourbon, cognac, liqueur d’abricot infusée à l’estragon, quelques gouttes de bitters, et une émulsion d’un apéritif français à base de vin blanc et de pêche. Le tout fumé au thé dans un coffre en bois.

Pour relire notre article sur les World Class Paris, c’est par ici ! Et on rappelle que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé… à consommer avec modération !

Benoit Gisbert-Mora
Trouvez-moi

Benoit Gisbert-Mora

Passionné de musique et avide de tendances, spécialiste food & drink !
Benoit Gisbert-Mora
Trouvez-moi

Written by Benoit Gisbert-Mora

Passionné de musique et avide de tendances, spécialiste food & drink !