Le Vietnam se relève à son rythme d’un XXème siècle compliqué, violent, marqué tour à tour par la colonisation française, la guerre avec les américains et une décennie d’autarcie économique pendant sa période communiste. (Ré-)ouvert au tourisme depuis la fin de l’embargo (au milieu des années 1990), le Vietnam rattrape son retard et se venge, à sa manière, des innombrables frustrations subies au cours des 60 dernières années. Nous avons parcouru ce pays tropical et fourmillant, à la rencontre de ses habitants et de ses paysages. Aujourd’hui, nous vous livrons notre carnet de voyage, avec nos bons plans, nos astuces, nos coups de cœur, et parfois nos déceptions (promis, il n’y en a pas beaucoup !). Cet article est consacré à Ninh Binh, souvent surnommé la Baie de Ha Long terrestre, c’est l’un des trésors du Vietnam !

ninh binh

Pour éviter les malentendus, il convient d’apporter une petite précision. La Baie de Ha long, richesse inestimable du Vietnam, et merveille naturelle de notre patrimoine mondial n’est composée que d’une partie maritime. La baie de Ha Long terrestre, bien que régulièrement évoquée, relève davantage du… surnom ! Et pour cause, Ninh Binh et la baie de Ha Long se ressembleraient beaucoup. Nous avons voulu en avoir le coeur net, et sommes allés visiter Ninh Binh !

Quitter Hanoï pour Ninh Binh

baie de ha long

Pour s’y rendre : Ninh Binh se situe à une centaine de kilomètres au sud de Hanoï. Pour y aller, plusieurs solutions s’offrent à vous. La plus simple, la plus confortable et également l’une des moins chères, est de passer par une agence à Hanoi qui vous proposera des Tour Bus. Nous avons choisi l’agence Ha Noi City View, située 7 Cua Dong Street, dans le quartier de Hoan Kiem. Sur place, l’accueil est francophone et anglophone et les prestations sont très pros, sans mauvaise surprise, et à un prix convenable (8$ par personne pour notre trajet Hanoi – Ninh Binh en mini-van avec guide). Les Tour Bus, dont la capacité varie de 9 à… 60 places, partent tous les matins des grandes villes vietnamiennes à destination de différentes zones touristiques. Attention, les prix varient d’une agence à l’autre, comparez avant de choisir la bonne ! Les tarifs comprennent les trajets donc, mais aussi les droits d’entrée, les conseils d’un guide et parfois même les repas sur place. L’objectif ? Visiter en une demi-journée, ou une journée, des lieux situés autour des grandes villes et se permettre de rentrer à son hôtel le soir. Nous avons donc pris l’un de ces tour bus, mais en descendant en cours de route, tout simplement ! Vous verrez si vous allez au Vietnam que presque tout est possible. Il suffit de… s’entendre sur un prix !

Nous avons cherché tout au long du voyage à éviter de faire des visites guidées, afin de découvrir davantage de choses par nous-mêmes et d’éviter les (autres) touristes… En effet, même en basse saison, certains lieux peuvent être particulièrement bondés, et puisque tous les bus partent et rentrent à la même heure de Hanoï, et bien, vous l’aurez compris : 90% du flux touristique se concentre sur une petite partie de la journée (2 ou 3 heures maximum). Si vous voyagez par vos propres moyens, vous pouvez donc choisir de faire des visites à 15h, au moment où les dizaines de cars rejoignent la capitale. Et c’est précisément ce que nous avons fait ! Profitant du bus qui nous dépose devant le temple de Hoa Lu (ancienne capitale du Vietnam), nous avons par la suite été transportés par une voiture privée jusqu’à notre hôtel (compris dans le billet acheté à l’agence), laissant notre tour bus et nos voisins éphémères poursuivre leur visite guidée.

L’arrivée à Ninh Binh

Ayant fait le choix de programmer tous nos hôtels à l’avance – ce qui apporte une sécurité précieuse dans ces zones moins urbaines – nous avons porté notre attention sur la zone sud-ouest de Ninh Binh, près des grottes de Tam Coc. Après un long benchmark, nous avons opté pour le Tam Coc Rice Fields Resort, situé à environ 10km du centre de Ninh Binh.

ninh binh

Véritable havre de paix, ce resort écolo offre des bungalows en bambous au pied des massifs montagneux dans un calme absolu, et à un prix très correct (comptez $50 la nuit pour un bungalow haut de gamme avec vue sur rivière et montagnes). En outre, le resort propose des scooters pour $8 les 24 heures, essence comprise.

ninh binh

ninh binh

Nous louons donc un scooter et partons manger avant de rejoindre les grottes de Trang An. Nous nous sommes arrêtés au Bamboo Bar, un resto situé vers les grottes de Tam Coc, proposant notamment de la viande de chèvre (à tester, c’est vraiment excellent !).

Les grottes de Trang An

Après cette petite pause, nous partons vers les grottes de Trang An, réputées plus belles et moins touristiques de que celles de Tam Coc. Et en effet nous n’avons pas été déçus… Pour le moment, la visite est en effet très peu « commercialisée », personne ne vous poussera à y acheter quoique ce soit contrairement à Tam Coc (pourvu que ça dure…).

larevuey_vietnam-ninhbinh3

Seuls au monde (novembre est en basse saison), nous avons traversé sur une petite barque les 9 magnifiques grottes de Trang An (coût de la visite : 110 000 dong soit environ $5 par personne). La rameuse n’est pas anglophone et nous dirige silencieusement à travers les pains de sucre dans sa petite barque en bois. Nous découvrons alors ces fameuses grottes, cavités dont la longueur varie de 50 à 200 mètres, creusées par l’eau sur des millénaires. Si certaines sont relativement hautes, d’autres nécessiteront que vous vous couchiez dans le bateau pour éviter les bosses !

larevuey_vietnam-ninhbinh4

Par chance, deux vietnamiens partageaient notre embarcation et nous ont fait prendre quelques détours pour visiter les temples creusés dans ces impressionnantes montagnes flottantes. Si vous visitez les grottes, n’hésitez donc pas à pointer du doigt les temples pour essayer de vous y faire emmener, ça vaut vraiment le coup ! Nous rentrons après plus de 3 heures et demie de bateau à l’embarcadère de Trang An, totalement désert ! En effet, comme je l’ai dit plus haut, les touristes suivent des parcours millimétrés. Ils quittent donc tous en même temps les zones touristiques.

Moralité : visitez très tôt (ou plus tard) les sites et profitez comme nous du calme, cela transformera votre expérience. Nous rentrons de nuit à scooter… et à Ninh Binh, même hors saison des pluies, c’est une vraie aventure ! Prévoyez un foulard pour vous protéger le visage, ou vous gouterez à tous les insectes du coin. Si vous ne souhaitez pas dîner en ville, le resort propose des soirées barbecue (pas cher, très bon et gargantuesque !).

Pour résumer…

Ninh Binh est une étape importante pour les amoureux de paysages et de calme. C’est en outre une belle introduction à la baie de Ha Long maritime, et découvrir le contraste entre les deux était une vraie belle expérience. Si vous souhaitez également visiter les grottes de Tam Coc, prévoyez une matinée supplémentaire, mais pas la peine de vous éterniser. Le centre ville de Ninh Binh ne présente aucun intérêt, et vous aurez vite fait le tour de la zone !

ninh-binh-larevuey-7

Vous voulez découvrir nos autres articles Voyages ? Cliquez sur les icônes dans la carte ci-dessous, vous trouverez les liens des articles correspondants !

Benoit Gisbert-Mora
Trouvez-moi

Benoit Gisbert-Mora

Passionné de musique et avide de tendances, spécialiste food & drink !
Benoit Gisbert-Mora
Trouvez-moi

Les derniers articles par Benoit Gisbert-Mora (tout voir)

Written by Benoit Gisbert-Mora

Passionné de musique et avide de tendances, spécialiste food & drink !