Les yeux et les oreilles grands ouverts, on vous donne la liste des films à voir au ciné chaque semaine… avant même de les avoir vu ! Cette sélection purement subjective se base rigoureusement sur nos perceptions des affiches, bandes annonces, critiques lues dans la presse, sur internet et toutes autres informations sur lesquelles nous sommes tombés, de façon plus ou moins inopinée.

À voir parmi les sorties ciné du mercredi 11 janvier 2017 :

The Birth of a Nation

Biopic historique américain réalisé par Nate Parker, avec Nate Parker, Armie Hammer, et Penelope Ann Miller (1h50).

Le synopsis : « Trente ans avant la guerre de Sécession, Nat Turner est un esclave cultivé et un prédicateur très écouté. Son propriétaire, Samuel Turner, qui connaît des difficultés financières, accepte une offre visant à utiliser les talents de prêcheur de Nat pour assujettir des esclaves indisciplinés. Après avoir été témoin des atrocités commises à l’encontre de ses camarades opprimés, et en avoir lui-même souffert avec son épouse, Nat conçoit un plan qui peut conduire son peuple vers la liberté… »

Particularités ? Il s’agit d’une histoire vraie, la révolte menée par Nat Turner ayant eu lieu en 1831. Il s’agit des premiers pas de l’acteur Nate Parker en tant que réalisateur. Le titre de ce film est le même que celui d’un long-métrage de 1915, au caractère raciste. Le film a été tourné en Georgie, dans d’anciennes plantations.

Harmonium

Drame Franco-japonais réalisé par Kôji Fukada avec Tadanobu Asano, Mariko Tsutsui, et Kanji Furutachi (1h58).

Le synopsis : « Dans une discrète banlieue japonaise, Toshio et sa femme Akié mènent une vie en apparence paisible avec leur fille. Un matin, un ancien ami de Toshio se présente à son atelier, après une décennie en prison. A la surprise d’Akié, Toshio lui offre emploi et logis. Peu à peu, ce dernier s’immisce dans la vie familiale, apprend l’harmonium à la fillette, et se rapproche doucement d’Akié. »

Particularités ? Le réalisateur déconstruit ici l’image de la  famille, schéma fait, selon lui, pour échapper à la solitude. Ce film est en projet depuis 2007. Depuis 2008, l’acteur principal a travaillé 6 fois avec ce réalisateur.

Ne tombez pas dans le piège, n’allez pas voir :

La Grande Muraille : Ce blockbuster chinois tombe dans la démesure dès la bande-annonce, on était déjà pas des grands fans de films de guerre assommants d’effets spéciaux, mais là : trop c’est trop !

Et si vous l’avez loupé la semaine dernière :

Sam Was Here

Thriller franco-américain réalisé par Christophe Deroo, avec Rusty Joiner, Sigrid La Chapelle et Rhoda Pell (1h15).

Le synopsis : « 1998, au fin fond du désert Mojave, en Californie, un démarcheur fait du porte à porte dans le but de trouver de nouveaux clients, de village en village, en vain. Sa femme ne répond pas à ses appels, il ne rencontre personne et des événements étranges commencent à survenir. Seul, sans contact – hormis l’activité d’une radio locale – Sam est comme prisonnier du vide et isolé. Lorsque sa voiture tombe en panne, alors qu’un tueur rôde dans la région, il se retrouve traqué et sombre peu à peu dans la paranoïa face aux événements qu’il subit… »

Particularités ? Ce film 100% indépendant a été tourné en seulement 12 jours, en Californie. La bande-son est signée par le duo Christine. Il est malheureusement peu distribué en salles, mais a participé à de nombreux festivals, et a déjà reçu plusieurs récompenses et les honneurs de la presse spécialisée.

Bonne(s) séance(s) et à la semaine prochaine ! Et pour relire notre sélection de la semaine dernière, c’est par ici !

Benoit Gisbert-Mora
Trouvez-moi

Benoit Gisbert-Mora

Passionné de musique et avide de tendances, spécialiste food & drink !
Benoit Gisbert-Mora
Trouvez-moi

Les derniers articles par Benoit Gisbert-Mora (tout voir)

Written by Benoit Gisbert-Mora

Passionné de musique et avide de tendances, spécialiste food & drink !