Le rendez-vous annuel donné aux amateurs de BD arrive à grands pas : le 44ème Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême – FIBD pour les intimes – se déroulera dans la ville charentaise du 26 au 29 janvier 2017. Nous avons épluché le programme, et vous donnons nos petits conseils pour que votre visite se passe au mieux ! L’idée directrice ? Se préparer un petit programme pour ne rien louper ni oublier !

1. Réservez à l’avance !

Oui, Angoulême n’est pas habituée à recevoir tant de visiteurs ! Si vous n’avez pas encore prévu comment y aller ou bien si vous ne savez pas où dormir, dépêchez-vous ! Toutes les solutions sont bonnes : hôtelairbnbchambres chez l’habitant ou encore se faire aider par l’Office de Tourisme !

Nous vous conseillons également de prendre votre pass pour le festival sur la billeterie en ligne, ça sera toujours un peu de temps économisé une fois sur place !

2. Jetez un œil aux 66 albums de la Compétition Officielle.

En effet elle contient l’ensemble des parutions récentes qui concourent pour recevoir les 9 Fauves d’Angoulême 2017 : le Prix du Meilleur album, le Prix Spécial du Jury, le Prix de la Série, le Prix Révélation, le Prix du public Cultura, le Fauve Polar SNCF, le Prix du Patrimoine, le Prix Jeunesse et enfin le Prix de la Bande Dessinée Alternative.

Les lauréats seront dévoilés le samedi 28 janvier à 19h, mais une chose est sûre : tous méritent que vous y jetiez un coup d’œil : il y a de belles pépites dedans !
Nous l’avons donc fait, et voici notre sélection très personnelle :

  • « Les Ogres-Dieux – Demi-Sang » d’Hubert et Gatignol (Éditions Soleil). 
  • « Bitch Planet – Extraordinary Machine » de Kelly Sue DeConnick (Glénat)
  • « L’Arabe du Futur. Tome 3 : une jeunesse au Moyen-Orient (1985 – 1987) » de Riad Sattouf (Allard Éditions).
  • « Chiisakobé – Tome 4 » de Minetarô Mochizuki (Le Lézard Noir).
  • « The Grocery – Tome 4 » d’Aurélien Ducoudray et Guillaume Singelin (chez Ankara).
  • « Histoires Croutes » d’Antoine Marchalot (Les Requins Marteaux)
  • « Megg, Mogg et Owl – Tome 3 – À Amsterdam » de Simon Hanselmann (Misma).
  • «  Patience » de Daniel Clowes (Cornélius)
  • « Mort Cinder » d’Alberto Breccia et Héctor Oesterheld (Rackham)
  • « L’été Diabolik » d’Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen (Dargaud)

3. Découvrez les différents pavillons et organisez votre visite.

Au lieu de vagabonder au fil de l’eau et donc de prendre le risque de louper des choses intéressantes, le mieux est d’étudier un peu le plan du Festival, pour définir ce que vous souhaitez découvrir.

Il y a notamment de nombreux espaces de présentation des éditeurs (Le Monde des Bulles, Espace Manga, Espace BD Alternative), mais aussi des choses autour de la BD (dans l’espace Para-BD) avec des goodies, figurines et autres T-shirts.
Il y aura également le nouveau Quartier BD-Ciné-SériesSitué au cœur du Vaisseau Moebius (à la cité de la BD), il renforce ainsi les liens entre les 7ème et 9ème art. Des projections de séries, de films et de documentaires y sont programmées, avec notamment l’avant-première de Seuls.

4. Listez-vous les éditeurs et auteurs à ne pas louper.

Même si, là tout de suite, vous savez parfaitement ce que vous voulez absolument voir, on vous promet une chose : une fois sur place vous en oublierez une partie.

Regardez donc la liste des exposants, et notez-vous leur emplacement !

Et bien sûr pensez également aux auteurs présents (dont la liste est ici). Ça serait dommage d’en louper, non ?

5. Planifiez les dédicaces qui vous intéressent. 

Certains auteurs sont donc présents assez « librement » sur les stands, d’autres font des séances de dédicaces prévues à l’avance… et qui attirent beaucoup de monde !

Nous vous conseillons donc de lister les dédicaces que vous voulez, pour l’instant à partir de la liste des auteurs présents. Restez ensuite connectés aux actus des auteurs et éditeurs pour savoir qui dédicace, où et quand !

Faites-vous ensuite, si possible, un planning (attention, certains pavillons sont loin les uns des autres) et arrivez un peu en avance pour éviter de faire trop de queue à chaque fois !

6. Laissez vous du temps libre pour découvrir des auteurs que vous ne connaissez pas encore.

Si vous venez ici pour voir vos idoles, l’idée doit également être de faire découvrir des maisons d’édition, auteurs et albums ! Sur le festival il y a en effet plus de 400 tonnes de livres… C’est vous dire comme il y en aura pour tous les goûts !
Et même si vous êtes un
 grand fan de BD, impossible de déjà connaître les 2000 auteur(e)s qui y seront présents ou représentés !

Un mot d’ordre donc : « être curieux  » !

7. Définissez-vous un budget livres.

On est donc là pour découvrir, et il est souvent difficile de résister à la tentation d’acquérir (voire de se faire dédicacer) certains ouvrages. Le mieux est donc de noter à l’avance ceux-que vous voulez absolument et ceux que vous voulez feuilleter.

Je vous conseille ainsi de vous assigner un budget « BD », et de tout faire pour le respecter. Mais je le sais aussi : il est souvent difficile de résister aux coups de cœur.

8. N’oubliez pas les expositions…

Oui, Angoulême ce n’est pas qu’une grande foire aux bouquins ! Il y a aussi de nombreuses expositions, très variées :

9. …Et tous les temps forts

Plus de 350 temps forts sont prévus pendant le festival, notamment des ateliers, des rencontres, des conférences mais aussi des projections et spectacles.

  • Les concerts de dessins, que nous vous conseillons vivement, mêlant interventions de dessinateurs et musiciens en live, à 14h tous les jours du festival, au Théâtre d’Angoulême ;
  • Le concert dessiné de Pénélope Bagieu et China Moses le vendredi 27 janvier à 20h30 au Théâtre d’Angoulême ;
  • Les rencontres internationales, interviews d’auteurs à propos de leurs travaux et influences ;
  • Le conte musical « Les songes de Léo » par Morgane Imbeaud (Cocoon) avec la collaboration de Jean-Louis Murat et Chabouté, le samedi 28 janvier à 21h au cinéma de la CIBDI. C’est gratuit mais il faut penser à réserver ici ;
  • Les émissions de France Inter en direct du Festival le vendredi 27 janvier à 14h, 15h30 et 17h.

10. Participez aussi au festival Spin Off

Le festival « OFF du FIBD » n’aura malheureusement pas lieu cette année. Plusieurs personnes, étudiants et personnalités de la scène BD D’Angoulême ont donc décidé de créer « Spin Off », un nouveau festival underground et gratuit prenant sa relève. À retrouver au 10 place du Palet !

11. Profitez de la ville

Last but not least : venir au festival sera peut-être l’occasion pour vous de découvrir cette ville médiévale qu’est Angoulême dans un esprit convivial et « vivant » ! Pendant le Festival il y a du monde partout, aux cafés, dans les rues, dans les restaurants : profitez-en ! Déambulez dans la vieille ville et près des remparts, vous verrez, c’est tout mignon !

festival-bd-angouleme-larevuey-1

Informations pratiques
Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême
Du 26 au 29 janvier 2017
Billetterie en ligne ou sur place

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Les derniers articles par Paola Vavasseur (tout voir)

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !