London House est sorti au cinéma le 22 mars 2017. Ce thriller psychologique de David Farr avec la française Clémence Poésy (Tunnel, Harry Potter) met en scène un duel tendu entre deux femmes enceintes, prêtes à tout pour protéger leur futur enfant…

Au cœur de cet affrontement, le bébé occupe une place cruciale : il est le catalyseur de toutes les émotions du film, et en devient sans le vouloir son personnage principal. Une nouveauté ? Pas vraiment. Du cinéma aux séries, d’autres bébés et grossesses ont déjà donné du fil à retordre à nos héroïnes !

Rosemary’s Baby (Roman Polanski, 1968)

Inspiré du livre éponyme sorti un an plus tôt, Rosemary’s Baby raconte l’histoire de Rosemary et Guy Woodhouse, un jeune couple venant de s’installer à Manhattan et désirant un enfant. Une nuit, Rosemary rêve de s’être faite violer par le diable et se réveille enceinte. Elle soupçonne alors peu à peu ses proches de vouloir du mal à son enfant… À moins que le mal ne vienne d’autre part ?

Véritable mythe du cinéma américain, Rosemary’s Baby a été inscrit en 2014 au National Film Registry, sorte de Hall of Fame du cinéma américain.

American Horror Story – Murder House (2011)

Première saison de la série American Horror Story, Murder House raconte l’histoire d’une mère, Vivienne Harmon, qui emménage dans une nouvelle maison pour changer de vie suite à une infidélité de son mari. Bien décidés à repartir de zéro, le couple refait un enfant. Mais entre un voisinage insistant et des évènements étranges dans la maison, la grossesse de Vivienne ne va se passer comme elle l’avait prévue…

Dans ces trois films et séries, les mêmes schémas se dessinent : d’un côté, le changement de lieu de vie déstabilise la structure familiale et implique la découverte d’un nouvel environnement en même temps que le spectateur. De l’autre, il permet l’arrivée de nouveaux personnages, les voisins, toujours bien intentionnés en apparence, ce qui va créer le sentiment de paranoïa des mères, jusqu’à la folie parfois (ou pas ?). Pour finir, la grossesse révèle les instincts les plus bestiaux des futures mamans et renforce leur pugnacité face aux situations qui l’assaillent.

En revanche, le fait d’être enceinte isole la mère et renforce l’angoisse liée aux dangers qu’elle subit. Et qu’il soit traité avec l’angle démoniaque ou pas, on doit bien avouer que le bébé et l’horreur forment un couple plutôt efficace !

On vous laisse (re)découvrir le trailer de London House, qu’on vous conseille franchement d’aller voir !

Benoit Gisbert-Mora
Trouvez-moi

Benoit Gisbert-Mora

Passionné de musique et avide de tendances, spécialiste food & drink !
Benoit Gisbert-Mora
Trouvez-moi

Written by Benoit Gisbert-Mora

Passionné de musique et avide de tendances, spécialiste food & drink !