Organisé, syndiqué et plus populaire que jamais, le tatouage n’est plus vraiment ce qu’il était il y a 20 ans. Pour le prouver, le Mondial du Tatouage a, cette année encore, rassemblé à la Grande Halle de la Villette 400 des plus grands tatoueurs de la planète.

Pour certains, les rendez-vous ont été pris des mois à l’avance histoire de ne pas louper leur artiste préféré venu du bout du monde. Pour d’autres, le tattoo se booke au coup de tête, en feuilletant les pages de flashs. Partout, les dermographes vibrent et plongent la Grande Halle de la Villette dans un vrombissement perpétuel, ponctué par les tendres blagues de Tin-Tin pendant les concours de l’après-midi. Nous avons nous aussi déambulé dans les allées de cette grand-messe du tatouage, et  avons eu quelques coups de cœur…

mondial-tatouage-2017-la-revue-y-0

Nos artistes préférés de ce Mondial 2017

1. Moira Ramone (Rotterdam, Pays-Bas)

Moira Ramone du salon 25 to Life Tattoo baigne dans un univers tradi teinté de pop culture et de punk, et… on adore ! Mention spéciale pour le gros monsieur chevauchant son hot-dog ci-dessous ! Pour son Facebook, c’est par ici !

2. Brindi (Toulouse, France)

On a complètement craqué pour les paysages colorés et surnaturels de Brindi, dont le studio se trouve à Toulouse. Qui aurait cru qu’allier paysages, dinosaures, OVNI, style japonisant et couleurs pastel serait une bonne idée ? On adore l’univers coloré et décalé de cet artiste, et on a hâte de découvrir ses futures créations ! Pour son Facebook, c’est par là !

3. GUN – Giorgio Rabbachin (Vigevano, Italie)

Venu du salon Pure Morning Tattoo, à Vigevano en Italie, GUN nous a vraiment surpris avec ses portraits en noir et gris, un brin angoissants et toujours soulignés d’une pointe de rouge. Vous pouvez retrouver son travail sur son Instagram.

mondial du tatouage 2017

4. Debora Cherrys (Madrid, Espagne)

Venue du salon La Mujer Barbuda (« la femme à barbe » pour les LV2 suédois), Debora Cherrys nous a impressionné avec sa gestion des couleurs et la régularité de ses tracés. On a notamment beaucoup aimé son tatouage ci dessous à droite, qui a d’ailleurs remporté le prix du « best of day » le samedi du Mondial ! Pour son Instagram, c’est par ici !

5. Flo Levanti (Landivisiau, France)

Flo Levanti tatoue habituellement au shop Creepy Doll Tattoo, en Bretagne. Autant vous dire qu’on n’aurait jamais eu l’idée de se rendre dans le bled de Landivisiau pour voir de si jolis tatouages old school ! On aime beaucoup son traité tradi donc, mais aussi ses différents tatouages sur le thème de la moto : il faut dire que, bizarrement, ce n’est pas si commun ! Son Facebook est par là !

Nos autres coups de cœur du Mondial

6. Hellfest

Notre festival chouchou était cette année partenaire du Mondial du Tatouage et y tenait donc un stand. Sur celui-ci il était possible de gagner des T-shirts, d’en acheter et de se faire tatouer, gratuitement, le célèbre logo « H » du festival. Une belle occasion pour les fans du Hellfest de se faire graver cet amour fou sur la peau. On serait d’ailleurs curieux de savoir combien de personnes ont, depuis maintenant plus de 10 ans d’existence du festoche, un tatouage sur ce thème.

hellfest-mondial-tatouage-la-revue-y

7. Jeter l’encre

Ce magazine nous est tombé dans les mains un peu par hasard, et il faut dire que l’on a été très agréablement surpris par sa beauté (la couv’ est signée Eddie Czaicki) et la qualité de son contenu, comprenant reportage et interviews ! Pour en découvrir un peu plus, rendez-vous sur leur site, où ils parlent tattoo (of course !) et de tout l’univers qui gravite autour.

jeter-l-encre-la-revue-y-1

8. Theo Lawrence & The Hearts

Ce jeune groupe s’est produit sur la scène du Mondial, le dimanche à 17h. Un horaire pas forcement facile, mais qui a pourtant attiré le public, faisant ainsi une pause musicale entre les différents stands. Et pour cause, ces cinq jeunes gens savent bien s’approprier la scène et surtout ont des morceaux accrocheurs, entre le rock classique, le blues voire même flirtant avec la folk et la vieille pop américaine. On vous conseille très chaleureusement d’y prêter une oreille… la seconde devrait s’y mettre d’elle-même !

theo-lawrence-and-the-hearts-la-revue-y-1

9. Maison Voliaire x Kim-Anh Nguyen

En découvrant la tatoueuse Kim-Anh Nguyen, tout droit venue de Eindhoven, nous avons découvert sa magnifique collaboration avec la marque française Maison Voliaire, spécialisée dans les nœuds papillons et les foulards en soie. Du coup on est tombés sous le charme de ces pièces, beaucoup plus rock’n’roll qu’un carré Hermès ! C’est à découvrir ici… et malheureusement out of stock pour le moment…

maison-voliaire-la-revue-y-1

10. Les tatouages éphémères Sasha Unisex

Et pour finir, on a kiffé les tatouages éphémères, les pins, T-shirts et autres stickers proposés par la marque Sasha Unisex. Elle fait en effet beaucoup de designs différents et élaborés, jouant notamment sur les tendances animalières, pastels et géométriques. Une bonne idée donc pour les enfants, et ceux qui voudraient un tattoo pour… pas trop longtemps !

sasha-unisex-la-revue-y-1

Benoit Gisbert-Mora
Trouvez-moi

Benoit Gisbert-Mora

Passionné de musique et avide de tendances, spécialiste food & drink !
Benoit Gisbert-Mora
Trouvez-moi

Written by Benoit Gisbert-Mora

Passionné de musique et avide de tendances, spécialiste food & drink !