Ce premier week-end de mars avait lieu au Trabendo et à la Cigale la 4ème édition du Paris Psych Fest. Un festival qui, vous l’aurez compris, est entièrement dédié à la musique psychédélique.

Paris Psych Fest

Après une journée bien remplie au Mondial du Tatouage, nous nous sommes dont rendus au Trabendo, situé à deux pas, afin de terminer notre samedi comme il le fallait : en musique !

Le Paris Psych Fest a en effet investi cette salle, et l’association des deux paraissait presque comme une évidence. Le Trabendo est en effet une salle abritée par l’une des Folies du parc de la Villette, jouissant d’une cour extérieure et d’une salle atypique aux murs hyper colorés. Murs qui ont d’ailleurs, à l’occasion du festival, été particulièrement bien mis en valeur par des jeux de lumière rendant l’ambiance on ne peut plus psychédélique.

L’un des grands avantages de cette salle, c’est aussi sa forme peu conventionnelle, associée à des marches qui font office de paliers : quel que soit le monde présent, il y a toujours moyen de bien voir la scène, et d’en être pas trop loin ! Pendant la soirée nous avons donc assisté aux lives de Fai Baba, Tess Parks et L.A. Witch.

Fai Baba est un quatuor énergique, mené à la baguette par un batteur sauvage qu’on aurait cru possédé par John Bonham. Ce « blues avant-gardiste » venu de Suisse a tout de suite enflammé la salle, et restera pour nous la performance la plus riche de la soirée. C’est brut, fort et rock, torturé… et on aime ça !

Paris Psych Fest

L’ambiance s’est ensuite calmée avec Tess Parks, qui nous a livré un live acoustique intimiste et ultra-minimaliste, donné non pas sur la scène mais depuis un coin de la salle. La Canadienne avait notamment enregistré en 2014 un album avec Anton Newcombe, leader du Brian Jonestone Massacre, et a permis de faire descendre un peu la pression avant la suite de la soirée.

Nous avons ensuite terminé notre soirée, psyché mais non moins accessible, devant le live de L.A. Witch. Les trois filles venues de Californie ont carrément assuré, devant une salle… pleine à craquer ! L‘instru Lo-fi et la voix pincée de la chanteuse, au look rappelant Joan Jett, ont carrément conquis le public, y compris nous !

Paris Psych Fest

Paris Psych Fest

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !