Les yeux et les oreilles grands ouverts, on vous donne la liste des films à voir au ciné chaque semaine… avant même de les avoir vu ! Cette sélection purement subjective se base rigoureusement sur nos perceptions des affiches, bandes annonces, critiques lues dans la presse, sur internet et toutes autres informations sur lesquelles nous sommes tombés, de façon plus ou moins inopinée.

À voir parmi les sorties ciné du mercredi 11 juillet 2017 :

The Circle

Thriller Américano-émirati réalisé par James Ponsoldt, avec Emma Watson, Tom Hanks et John Boyega (1h50).

Le synopsis : « Les Etats-Unis, dans un futur proche. Mae est engagée chez The Circle, le groupe de nouvelles technologies et de médias sociaux le plus puissant au monde. Pour elle, c’est une opportunité en or ! Tandis qu’elle prend de plus en plus de responsabilités, le fondateur de l’entreprise, Eamon Bailey, l’encourage à participer à une expérience révolutionnaire qui bouscule les limites de la vie privée, de l’éthique et des libertés individuelles. Désormais, les choix que fait Mae dans le cadre de cette expérience impactent l’avenir de ses amis, de ses proches et de l’humanité tout entière… »

Particularités ? Ce film est une adaptation du roman éponyme écrit par Dave Eggers. Il décrit une société qui contrôle le monde, entreprise qui peut être comparée à une évolution extrême de Google ou Facebook.

Song to Song

Comédie musicale réalisée par Terrence Malick, avec Ryan Gosling, Rooney Mara et Michael Fassbender (2h08).

Le synopsis : « Une histoire d’amour moderne, sur la scène musicale d’Austin au Texas, deux couples – d’un côté Faye et le chanteur BV, et de l’autre un magnat de l’industrie musicale et une serveuse – voient leurs destins et leurs amours se mêler, alors que chacun cherche le succès dans cet univers rock’n’roll fait de séduction et de trahison. »

Particularités ? Il s’agit d’un projet de longue date de Terrence Malick, qui travaille dessus depuis plus de 6 ans. Certaines scènes ont été tournées lors de 3 festivals de musique à Austin. C’est ainsi que de nombreux artistes – présents sur ces festivals – se retrouvent au casting. Patti Smith y tient un rôle, et on y voit également les Red Hot Chili Peppers, les Black Lips ou encore Iggy Pop.

Love Hunters

Thriller australien réalisé par Ben Young, avec Ashleigh Cummings, Emma Booth et Stephen Curry (1h48).

Le synopsis : « Australie, été 1987. Un soir, alors que la jeune Vicki Maloney se rend à une soirée, elle est abordée dans la rue par Evelyn et John White, deux trentenaires qui l’invitent chez eux. Sur place, elle comprend qu’elle est tombée dans un piège. Séquestrée, sa seule chance de survie sera d’exploiter les failles du couple… »

Particularités ? Ce thriller psychologique est basé sur la dépendance amoureuse. Il est, selon le réalisateur, une « anti love story ».

Ne tombez pas dans le piège, n’allez pas voir :

Mission Pays Basque : Il fallait bien que ça nous arrive un jour, après les films tellement clichés sur les gens du Nord, les Corses, les Belges, etc. Bref, le temps est venu de mettre tous les clichés basques dans un film, et on trouve que ça a l’air – une nouvelle fois – beaucoup trop potache.

Et si vous l’avez loupé la semaine dernière

Moi, Moche et Méchant 3

Film d’animation américain réalisé par Pierre Coffin et Kyle Balda (1h30).

Le synopsis : « Alors que Gru, totalement déprimé par sa mise à pied, tente de trouver une nouvelle voie, un mystérieux individu se présente pour l’informer du décès de son père. Dans la foulée, il lui annonce l’existence d’un frère jumeau prénommé Dru qui a exprimé le désir d’une rencontre. Ébranlé par la nouvelle, Gru interroge sa mère qui avoue son secret: après avoir donné naissance à des jumeaux, elle a divorcé en faisant la promesse à son ex-mari de disparaître totalement de sa vie en échange d’un des enfants. Tout en précisant, en substance, qu’elle n’a pas eu son mot à dire et que Gru n’est somme toute qu’un second choix. Si Gru, tout d’abord enthousiasmé à l’idée d’avoir un frère, se rend avec Lucy et les filles dans son île natale, Freedonia, pour rencontrer son jumeau, il déchante vite quand il découvre que Dru est nettement supérieur à lui, et ce en tout point. Là où Gru est un misanthrope aussi dépourvu d’emploi que de cheveux, Dru arbore une masse capillaire impressionnante, un charisme naturel et une fortune colossale héritée de son père et de son élevage de cochons. Gru est rapidement miné par un sentiment d’infériorité, quand Dru lui révèle sa faille: leur père n’a jamais vu en lui l’étoffe d’un méchant, et de ce fait ne l’a pas formé dans cette direction qui est pourtant la marque de fabrique de la famille. Avec son aide, ils pourraient à eux deux perpétuer la tradition familiale. Gru se sent alors investi d’un rôle de «grand frère» et lui livre les secrets de l’utilisation des gadgets ultra-sophistiqués de leur père avec l’intention d’en profiter pour mettre hors d’état de nuire l’insaisissable Balthazar Bratt. Mais cette alliance se voit sérieusement menacée par un cas aggravé de rivalité gémellaire qui va vite les dépasser et les handicaper face à un ennemi à l’envergure encore inégalée. »

Particularités ? Dans la version anglaise, la voix de Balthazar Bratt est celle de Trey Parker, co-créateur de South Park ! La musique est une nouvelle fois signée Heitor Pereira et Pharrell Williams. Ce dernier a écrit 5 des 8 chansons du film.

Bonne(s) séance(s) et à la semaine prochaine ! Et pour relire notre sélection de la semaine dernière, c’est par ici !

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Les derniers articles par Paola Vavasseur (tout voir)

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !