Les yeux et les oreilles grands ouverts, on vous donne la liste des films à voir chaque semaine… avant même que nous les ayons vus ! Cette sélection purement subjective se base rigoureusement sur nos perceptions des affiches, bandes annonces, critiques lues dans la presse, sur internet et toutes autres informations sur lesquelles nous sommes tombés, de façon plus ou moins inopinée.

À voir parmi les sorties cinéma du mercredi 16 juillet 2014 :

Ablations

Thriller français, réalisé par Arnold de Parscau, avec Denis Ménochet, Florence Thomassin et Virginie Ledoyen (1h34)

Particularités ? C’est le premier long-métrage d’Arnold de Parscau, 25 ans. Benoît Delpiné, l’un des producteurs, a eu l’idée de cette intrigue en se réveillant un lendemain de soirée, avec l’impression que l’un de ses reins avait disparu…

Le synopsis : « Un homme se réveille dans un terrain vague, sans aucun souvenir de la veille, une cicatrice au bas du dos. Une ancienne maîtresse, chirurgienne, lui apprend qu’on lui a volé un rein. Obnubilé par ce vol,  il va tout sacrifier pour le retrouver : sa famille, son travail… jusqu’à sombrer dans la folie. »

 

Ping Pong Summer

Comédie américaine de Michael Tully, avec Marcello Conte, Susan Sarandon et Lea Thompson (1h32).

Particularité ? Michael Tully travaillait sur ce scénario depuis 1992 : lentement mais sûrement !

Le synopsis : « Été 1985. Radford Miracle et sa famille posent leurs valises à Ocean City, Maryland pour les grandes vacances. Jeune adolescent solitaire mais sympathique, Rad est obsédé par le ping-pong, le hip-hop… et Stacy Summers, la fille populaire sur laquelle il a flashé dès son arrivée. Sportif médiocre, piètre danseur et a priori peu dragueur, cet été sera pourtant le sien : celui ou il va gagner son surnom de Radical Miracle. »

 

L’homme qu’on aimait trop

Drame français, réalisé par André Téchiné avec Guillaume Canet, Catherine Deneuve et Adèle Haenel (1h56).

Particularités ? Inspiré d’une véritable énigme judiciaire, l’affaire dite « Le Roux ». Le titre du film fait référence à « l’homme qui en savait trop » d’Hitchcock (1956). Le financement de ce film s’est fait grâce à la plateforme Ulule m’ai n’avait à l’époque (juin 2013) atteint que 27% de son objectif.

Le synopsis : « 1976. Après l’échec de son mariage, Agnès Le Roux rentre d’Afrique et retrouve sa mère, Renée, propriétaire du casino Le Palais de la Méditerranée à Nice. La jeune femme tombe amoureuse de l’homme de confiance de Renée, Maurice Agnelet, un avocat de dix ans son aîné. Maurice a d’autres liaisons. Agnès l’aime à la folie. Actionnaire du Palais de la Méditerranée, Agnès veut vendre sa part de l’héritage familial pour voler de ses propres ailes. Une partie truquée siphonne les caisses de la salle de jeux. On menace Renée. Derrière ces manœuvres guerrières plane l’ombre de la mafia et de Fratoni le patron du casino concurrent qui veut prendre le contrôle du Palais de la Méditerranée. Tombé en disgrâce auprès de Renée, Maurice met en relation Agnès avec Fratoni qui lui offre trois millions de francs pour qu’elle vote contre sa mère. Agnès accepte le marché. Renée perd le contrôle du casino. Agnès supporte mal sa propre trahison. Maurice s’éloigne. Après une tentative de suicide, la jeune femme disparaît à la Toussaint 1977. On ne retrouvera jamais son corps. Trente ans après, Maurice Agnelet demeure l’éternel suspect de ce crime sans preuve ni cadavre. Convaincue de sa culpabilité, Renée se bat pour qu’il soit condamné… »

 

Shapito Show part 1 et 2

Comédie russe, réalisée par Sergei Loban, avec Aleksey Znamenskiy, Piotr Mamonov, Stas Baretskiy et Aleksey Podolskiy (1h46 et 1h51).

Particularités ? Le film était trop long, il est donc en 2 parties… qui sortent le même jour au cinéma. La partie 1 est composée des chapitres Amour et Amitié, la partie 2 des chapitres Respect et Association.

Le synopsis : « Au sud de la Crimée, sur les plages de la mer Noire, quatre voyages, quatre quêtes – l’Amour, l’Amitié, le Respect, l’Association -, quatre « losers » héroïques. Chacun d’eux est au centre d’un drame profond personnel, mais n’est qu’un personnage secondaire et banal dans le drame des autres. Dans un tourbillon passionnant, l’humour absurde se mêle à l’émotion, à la surprise, à l’émerveillement. »

 

Tanta Agua

Comédie dramatique Uruguayo-mexico-néerlando-allemande réalisé par Ana Guevara Pose et Leticia Jorge Romero, avec Néstor Guzzini, Malú Chouza et Joaquín Castiglioni (1h42min).

Particularité ? Ce film a déjà reçu une dizaine de récompenses.

Le synopsis : « À 14 ans, qu’est ce qui peut être pire que partir en vacances avec son père ? Emmener ses enfants en voyage dans un endroit où la pluie semble ne plus vouloir s’arrêter. Depuis son divorce, Alberto passe moins de temps avec ses enfants Lucía et Federico. Par un matin d’orage, ils partent visiter une région thermale. Les sources chaudes sont malheureusement fermées jusqu’à nouvel ordre. Malgré le regard plein de reproches de ses enfants, Alberto ne veut en aucun cas changer ses projets. La météo ne s’arrange pas, et malgré les jeux de société sur la table de la cuisine, l’humeur de chacun va être mise à l’épreuve. »

Cette semaine, ne tombez pas dans le piège, n’allez pas voir :

Transformers : L’âge de l’extinction

Ou bien je vous jette un sort pour que vous ressembliez à ça.

Transformer-fail-LaRevueY

Et si vous l’avez loupé la semaine dernière :

Blue Ruin

Thriller américain réalisé par Jeremy Saulnier, avec Macon Blair, Devin Ratray et Amy Hargreaves.

Particularités ? Un prix à Cannes, 16 nominations dans des festivals et financé grâce à une campagne de crowdfunding sur Kick Starter.

Le synopsis : « Un vagabond solitaire voit sa vie bouleversée lorsqu’il retourne à sa maison d’enfance pour accomplir une vieille vengeance. Se faisant assassin amateur, il est entraîné dans un conflit brutal pour protéger sa famille qui lui est étrangère. »

Bonnes séances, et à la semaine prochaine !

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !