Le célèbre bitter rouge italien a organisé fin novembre à Paris sa « Campari Bartender Competition », dans le but d’élire le meilleur bartender de l’année. L’occasion de goûter des créations originales venant sublimer le Campari, pour changer des classiques Spritz et Negroni. 

C’est dans l’Est de Paris, haut-lieu de la scène cocktail parisienne (et même française), que la marque italienne a pris ses quartiers pour cette 3ème édition française de la Campari Bartender Competition. Dix bartenders sélectionnés se sont ainsi challengés pour mettre en avant leur savoir-faire et leur créativité. 

Après une première phase de sélection puis une demi-finale, ce sont trois finalistes qui ont été sélectionnés pour une « confrontation » en finale sur le thème du Negroni et du « voyage autour du monde ». 

3 recettes qui font voyager

Elie Favreau, responsable des bars au Domaine de Raba, a su tirer son épingle du jeu et remporter la compétition avec son cocktail « De Cognac à Milan », associant Campari, cognac, réduction de Bordeaux rouge aux épices et à la cerise et, enfin, élixir des pères Chartreux.

Chirine Besenval, qui tient le bar à cocktail Kouto dans le 10ème, a fait voyager avec son « escale à Téhéran », composée de Campari, vermouth, gin, eau de vie d’abricot, petit lait de vache et enfin de bitter rose – cardamome maison. 

La troisième place est enfin revenue à Julie Cetan, du Mumbai Café à Lyon, et son « Reform club » inspiré des voyages autour du monde. On a adoré (et voté pour) ce cocktail mêlant habilement Campari, gin, sake, whisky, bitter au chocolat et sirop d’érable à la fleur d’oranger.

Campari Cask Tales, le cadeau de la marque pour ses fans

Cette finale a également été l’occasion pour Campari de présenter pour la première fois en France son Cask Tales, Campari vieilli en fûts de bourbons. Créé en 2017, cette nouvelle référence ne marque a priori pas un début de diversification pour Campari, encore très attachée à son produit historique.

Le Cask Tales est plutôt présenté comme un cadeau pour les amoureux de la marque, cadeau très exclusif mais pas inabordable ! Il n’y a en effet que très peu d’exemplaires en France, mais des bouteilles sont trouvables plus facilement dans les zones duty-free des aéroports, au tarif d’environ 35-40€ la bouteille. Petit conseil : il serait essentiellement disponible dans les aéroports allemands pour l’instant.

À la dégustation, ce Cask Tales créé à l’occasion des 150 ans de la naissance de Davide Campari est surprenant et délicieux, mêlant le goût du célèbre bitter italien à des arômes boisés et subtils. Un régal !

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !