Les yeux et les oreilles grands ouverts, on vous donne la liste des films à voir au ciné chaque semaine… avant même que nous les ayons vus ! Cette sélection purement subjective se base rigoureusement sur nos perceptions des affiches, bandes annonces, critiques lues dans la presse, sur internet et toutes autres informations sur lesquelles nous sommes tombés, de façon plus ou moins inopinée.

À voir parmi les sorties cinéma du mercredi 13 janvier 2016 :

A second chance

Thriller danois réalisé par Susanne Bier, avec Nikolaj Coster-Waldau, Maria Bonnevie et Ulrich Thomsen (1h42).

Le synopsis : « Andreas est un jeune inspecteur prometteur qui gère, en plus de son travail, les crises et déboires de Simon, son coéquipier récemment divorcé. Quand il rentre de son service, il a le bonheur de retrouver sa femme et leur nouveau-né. Un matin, Andreas et Simon sont appelés pour une violente dispute chez un couple de junkies. Ils découvrent sur place un nourrisson laissé pour compte, caché dans un placard. Par identification avec son propre enfant, Andreas est en état de choc. Il retourne plus tard chez lui perturbé par cette intervention. En pleine nuit les cris de sa femme le réveillent. Face à l’impensable, Andreas va prendre une décision au-delà de toute raison. »

Particularités ? Nikolaj Coster-Waldau s’est fait connaître du grand public en interprétant Jamie Lannister dans Game of Thrones. Certains passages du film sont très violents, ils ont pour but de confronter le spectateur à des situations brutales, qui vont le faire réfléchir.

Gaz de France

Comédie française réalisée par Benoît Forgeard, avec Olivier Rabourdin, Philippe Katerine et Alka Balbir (1h26).

Le synopsis : « Dans la France des années 2020, Michel Battement, l’éminence grise du chef de l’état, doit d’urgence remonter la cote de popularité du président Bird afin d’empêcher la chute imminente du régime. Au fin fond des sous-sols surchargés de l’Élysée, il organise une consultation secrète, en compagnie des meilleurs cerveaux du pays. »

Particularités ? La quasi-totalité du film se passe en sous-sol, d’où son titre, qui évoque aussi la première ressource énergétique du pays. C’est une critique de la politique, de sa communication, et de tout le storytelling qui y est fait. De nombreux fonds verts et décors en 3D ont été utilisés, plongeant ainsi le film assez loin de la réalité, sans en être pour autant déconnecté.

Ne tombez pas dans le piège, n’allez pas voir :

Tout schuss : Vous avez vu la bande-annonce ? Voilà. Tout Schuss donne juste envie de se remater des vieux sketchs de de Caunes et Garcia, à l’époque où ce dernier se battait encore pour faire rire les gens.

Et si vous l’avez loupé la semaine dernière :

Les huit salopards

Western américain réalisé par Quentin Tarantino, avec Samuel L. Jackson, Kurt Russell et Jennifer Jason Leigh (2h48).

Le synopsis : « Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John Ruth, dit Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le mexicain, le cowboy et le court-sur-pattes. Alors que la tempête s’abat au-dessus du massif, l’auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L’un de ces huit salopards n’est pas celui qu’il prétend être ; il y a fort à parier que tout le monde ne sortira pas vivant de l’auberge de Minnie…»

Particularités ? L’affiche du film avec la calèche et une trainée de sang est une référence à celle du western mythique La Chevauchée Fantastique, réalisé par John Ford, avec John Wayne. Lorsque son scénario avait fuité en janvier 2014, Tarantino avait dit qu’il renonçait à réaliser ce film. Il en a finalement fait une lecture publique à Los Angeles et a pensé à en faire une pièce de théâtre avant de se décider à en faire un film. Le tournage à eu lieu dans les Rocheuses, dans l’État du Colorado. C’est le 4ème film de Tarantino dans lequel joue Samuel L. Jackson. Le film a été tourné dans un format utilisé pour la dernière fois en 1966 : en Ultra Panavision 70 mm.

Bonne(s) séance(s) et à la semaine prochaine !

cinema-larevuey-80
Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !