A priori, Düsseldorf n’est pas l’une des destinations allemandes préférées des français pour aller passer un week-end. Et pourtant, la ville située sur les rives du Rhin a de nombreux charmes et atouts qui devraient vous convaincre de faire le déplacement.

Pour y aller depuis Paris, rien de plus simple : le Thalys assure la liaison directe en – seulement – 3h45. Une fois sur place, tout se fait très facilement à pieds, et y passer 2 jours suffit amplement pour avoir un bel aperçu de la ville ! C’est ce qu’on a fait, et on vous donne 10 choses cool à y faire !

1. Pour se promener dans le centre historique

À Düsseldorf, tout se fait à pied ! Les rues pavées du centre historique sont remplies de brasseries (à l’allemande), bars et snacks (pizzas, frites et kebabs à gogo !), et sont animées tous les week-ends par une foule de personnes venues là pour s’amuser et boire des coups. À deux pas de là, les rives du Rhin offrent également une belle promenade, et les terrasses qui y sont installées peuvent permettre de boire et manger dans une ambiance un peu plus calme. Enfin, les marches au pied de la tour de Schlossturm sont le point de ralliement des jeunes, idéal pour boire des bières achetées dans un Kiosk à quelques pas de là !

Pour manger, nous vous conseillons Schweine Janes, dont la spécialité est le jarret de porc, parfaitement grillé ! Il se déguste en assiette accompagné de purée, ou en larges tranches dans un sandwich si vous préférez manger sur le pouce.

2. Pour visiter les 2 musées d’art contemporain de la ville, les K20 et K21

En termes d’art contemporain, Düsseldorf n’a pas à rougir face aux grandes villes européennes – voire mondiales – puisqu’elle accueille les K20 et K21, deux musées d’art contemporain complémentaires et à visiter absolument. Pour les plus pressés – ou fatigués – une navette gratuite permet même de passer de l’un à l’autre facilement, et ainsi de s’éviter les 20 minutes à pied qui les séparent.

Nous avons commencé par le K21, avec une collection permanente assez réduite, mais de qualité ! La muséographie y est simple mais efficace : le parcours du visiteur est fluide et ne repasse jamais deux fois au même endroit. Un très bon point par rapport à d’autres musées un peu plus labyrinthiques. L’exposition temporaire présentait une vingtaine de clichés du photographe Andreas Gursky, dont la célèbre Rhein II, deuxième photo la plus chère du monde (pour l’instant !). Des œuvres envoutantes et impressionnantes, faites de symétries, séries et paysages très bien valorisés.
Nous avons ensuite enchainé avec le K20, au sud du centre-ville. Le bâtiment rien qu’à lui mérite le coup d’œil, alliant architecture ancienne (tourelles, pierres, marbres) et éléments plus contemporains. La visite, sur 4 étages, présente surtout des installations in situ variées. Nous avons beaucoup apprécié les aides à la visite, cartes postales des œuvres avec leur explication au dos : idéal pour repartir avec les infos en tête et… un souvenir !

3. Pour aller flâner vers le Mediahaven et découvrir l’architecture de Gehry

Le Medienhafen est un quartier situé au pied de la tour des médias, et s’articulant autour de mini-ports. Les mélanges architecturaux entre grues portuaires, bâtiments anciens et autres plus récents, le tout les pieds dans l’eau, rendent vraiment bien ! C’est aussi et surtout là que l’on trouve trois édifices dessinés par Frank Gehry et devenus les emblèmes de la ville.

4. Pour découvrir le quartier japonais… et s’y régaler

Ça a été la surprise lors de la préparation de notre week-end : Düsseldorf accueille une grande diaspora japonaise. De ce fait on y trouve de nombreux (et délicieux) restaurants de spécialités nippones. Nous avons testé les giozas et ramems de Takumi : un régal !

L’influence japonaise est également présente dans les 2 jardins japonais de la ville : celui intégré au Nordpark (petit mais gratuit) et le EKO-Haus (plus grand et avec un temple).

5. Pour passer une soirée dans la rue de bars la plus longue d’Europe

Nous avons évoqué la vielle ville ci-dessus, mais pas suffisamment les bars qui la composent ! Il y en a beaucoup, et ils sont tellement fréquentés que le quartier d’Alstradt est surnommé « Le plus long bar du monde ». En y passant, même en pleine journée, on comprend : il y a vraiment des bars partout, avec de grandes terrasses et des groupes d’amis par centaines ! On trouve des jeunes, des moins jeunes, des enterrements de vie de garçons, des afterworks, bref, tout le monde se mélange et donne au quartier une ambiance plutôt sereine… avant 21h ! Ne pas louper (comment pourrait-on en même temps ?) la Ratinger Straße, mais aussi une dégustation de Killepitsch, liqueur à base de plante, plus forte que le Jägermeister, et d’Uriage, la bière ambrée locale.

6. Pour longer les Champs-Élysées düsseldorfois

On a eu beau chercher, on n’a pas trouvé d’explication plausible au soit disant surnom de la ville : « Le Petit Paris ». En revanche, l’analogie entre la Königsallee et nos Champs-Élysées fait sens : foule et boutiques de luxe s’y enchaînent sur plusieurs centaines de mètres. Pas un gros coup de cœur, mais c’est tout de même à voir.

7. Pour faire du shopping

Ça peut paraître bizarre, mais Düsseldorf nous a semblée parsemée de grandes boutiques et galeries commerciales, où sont donc installées de nombreuses enseignes, allant de Primark à Miu Miu. Adeptes de shopping : vous y trouverez forcément votre bonheur, c’est la capitale allemande de la mode ! Nous y avons également retrouvé une boutique-galerie pour laquelle nous avions déjà eu un coup de cœur à Cologne : Shee !

8. Pour ramener des plaisirs allemands (Toffifee, Jaegermeister, etc.)

C’est l’une des étapes incontournables de tous nos séjours à l’étranger : aller dans un supermarché et faire le plein de souvenirs gourmets (enfin surtout gourmands). De cette région d’Allemagne, on ramène forcément des Toffifee, du ketchup au curry, des boissons « ChariTea », du Jägermeister et des bonbons Haribo !

9. Pour flâner dans les parcs

Düsseldorf est une ville très verte, avec de grands parcs parsemés de points d’eau. Idéal pour se poser, pique-niquer, etc.

10. Pour s’offrir un beau panorama des bords du Rhin

Pour cela il suffit de monter en haut de la tour des médias. Cette tour n’est pas si haute, mais y monter permet d’avoir un panorama sur toute la ville. L’entrée est un peu chère (9€), mais y aller entre 18 et 20h permet d’avoir, pour 12€, l’accès à la tour et un cocktail au choix dans le bar-restaurant du lieu !

Lors de notre week-end à Düsseldorf nous avons dormi à l’Hôtel Favor, sur la Schadowplatz. Il est donc idéalement situé, au cœur du quartier commençant, à 2 pas du parc Hofgarten et à moins de 3 minutes à pieds de la vieille ville. Côté services et confort, ça a également été parfait, avec une mention spéciale pour le petit-déjeuner !

Et pour ceux qui ont un peu plus de temps, n’hésitez pas par faire une étape à Cologne, située à exactement 44,4 kilomètres de là et très facilement joignable en train. Nous avions eu un coup de cœur pour cette ville hyper accueillante, et pour laquelle vous pouvez retrouver tous nos conseils ici !

On vous quitte avec notre habituelle carte de la ville, rien de mieux pour repérer les centres d’intérêts !

Vous voulez découvrir nos autres articles Voyages ? Cliquez sur les icônes dans la carte ci-dessous, vous trouverez les liens des articles correspondants !

Dusseldorf
Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !