La toute première édition du Lollapalooza Paris s’est déroulée les 22 et 23 juillet 2017 à l’hippodrome de Longchamp, déjà connu pour accueillir les Solidays depuis plusieurs années. Ravis de pouvoir y assister, nous y sommes allés pendant ces deux jours, afin de découvrir ce festival tout droit venu de Chicago.

© Nicko Guihal / www.nickoguihal.fr

© Nicko Guihal / www.nickoguihal.fr

La programmation

Alors ça, on est d’accord, ça dépend franchement des goûts et des couleurs. D’aucuns ne seront pas d’accord, mais nous avons trouvé la programmation du dimanche largement plus qualitative que celle du samedi. Lollapalooza a joliment réussi à nous faire voir en une journée, dans l’ordre et en quasi non-stop : Seasick Steve > Rival Sons > I AM > Liam Gallagher > La Femme > Pixies > Lana del Rey > Red Hot Chili Peppers. Exceptionnel !

S’il fallait résumer cette prog en un mot, éclectique semble le plus évident. Il y en avait pour tous les goûts, pour les jeunes et moins jeunes aussi, et ça, c’est un vrai point fort.

© Nicko Guihal / www.nickoguihal.fr

© Nicko Guihal / www.nickoguihal.fr

Un festival bel et bien international 

En arrivant à Lollapalooza on se demande une chose : « Est-on vraiment à Paris ? ». Car si la réplique de la tour Eiffel est bien là, on entend beaucoup parler étranger autour de nous ! Peut-être avons-nous fait un saut vers la Californie ou aux abords de Londres ? Non non !

De nombreux étrangers ont ainsi fait le déplacement pour venir assister au festival, rendant le public varié et métissé, avec quelques looks comme on voit à Coachella. Oui, certains avaient l’air d’être là davantage pour exhiber leur tenue que pour assister aux concerts, mais après tout, pourquoi pas !

© Afterdepth / www.afterdepth.com

© Afterdepth / www.afterdepth.com

Une organisation perfectible

Nous avons été un peu déçus par l’organisation du festival, surtout le samedi. En effet, lors de ce premier jour les files d’attentes semblaient interminables, que ce soit pour recharger son pass, commander à boire, à manger ou bien aller aux toilettes. Problème également présent pour la gente masculine (égalité des sexes) alors que maintenant des systèmes d’urinoirs sont très efficaces dans de nombreux autres festivals…

Cependant, nous avons remarqué que, apprenant de ses erreurs, le festival a fait des efforts pour le second jour. Des dizaines (centaines ?) de toilettes ont ainsi été installées à l’entrée du site, pour le plus grand bonheur de nos vessies. Oui, assister à un festival mais écouter les concerts depuis la file d’attente des chiottes : c’est moche !

lollapalooza-paris-la-revue-y

Un site bien optimisé

Malgré ces queues omniprésentes sur le site, nous avons toutefois apprécié l’implantation du festival, alternant savamment entre les scènes, les éléments de décor, les points de restauration, les bars… et les nombreuses animations ! En effet, Lollapalooza se veut être un festival varié en tous points… et il l’est !

Côté restauration il y en avait par exemple pour tous les goûts, allant du classique stand de sandwiches présent en festival au LollaChef, stand ultra-quali avec les chefs Jean Imbert, Yann Couvreur, Denis Ambrosi et Christophe Adam, entre autres. On retrouvait également un entre-deux savoureux avec, par exemple, les burgers du Réfectoire ou encore un barbecue argentin.
Côté bar la variété était également de mise avec des espaces à thème comme le bar de la plage, la beer factory, la cidrerie ou encore le bar Guinguette.

Enfin, nous avons apprécié la scénographie soignée et les nombreux stands originaux mis en place par les marques partenaires du festival. Citons par exemple le bar « Honest » pour faire découvrir ce nouveau thé glacé, le simulateur de chute libre par Get 27, le Tailor Shop de Levi’s, la Greenroom Heineken et sa programmation électro ou encore le studio photo Huawei, permettant aussi de recharger son smartphone ! Bref, si vous aviez un temps libre entre deux concerts, il y avait autre chose à faire que la sieste !

lollapalooza-paris-la-revue-y-1

Paola Vavasseur
Me trouver :

Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur
Me trouver :

Written by Paola Vavasseur

Rédac Chef, amoureuse (de culture, communication et voyages) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !